Jasmine Concrete : de l’électricité à la ferme modèle

À quelques kilomètres de Coimbatore, au sud-est de l’Inde, au bout d’un long chemin de terre, une ferme modèle créée trois ans après la première usine de 1992 avec, notamment, des champs de jasmin grandiflorum, le seul qui se vendait à l’époque. Un retour aux sources pour Raja Palaniswamy et Vasanth K. Venkatasamy, les deux cousins dirigeants de Jasmine Concrete dont les grands-parents étaient agriculteurs, mais pas seulement. «Nous voulions nous assurer de pouvoir introduire de nouvelles pratiques agricoles afin de les transmettre et de convaincre les producteurs», explique Raja Palaniswamy. Ainsi la production de cette exploitation est organique afin d’être exemplaire. Elle sert aussi par exemple de nursery pour le vétiver. Et elle est l’aboutissement d’une histoire étonnante.
En effet, les parents des deux associés ont une société assurant l’électrification de grandes entreprises. Un de leurs clients avait une usine d’extraction de fleurs à Bangalore. Insolvable, celui-ci paie la famille en transmettant sa technologie. «Nous avons alors bâti notre propre usine, se souvient Raja Palaniswamy, en ne pensant traiter que du jasmin, à l’instar de nos concurrents.» Mais ces entrepreneurs comprennent vite qu’il faut se diversifier, offrir plusieurs produits et assurer la traçabilité. Alors que les deux cousins sont encore étudiants, les débuts sont difficiles pour leur père et oncle. Et les voyages à Grasse avec une valise d’échantillons pas toujours productifs. Fort de son MBA américain, Raja Palaniswamy entre dans l’entreprise et fait une étude de marché. Il comprend qu’il faut travailler avec les grandes maisons plutôt qu’avec des traders. Charabot – qui n’avait pas encore été racheté par Robertet – est alors leur meilleur soutien. Rapidement se pose la question d’une éventuelle alliance. L’arrivée de Dominique Roques, avec qui Jasmine Concrete travaillait depuis longtemps, chez Firmenich va accélérer le processus. Il faudra tout de même trois ans de négociations pour finaliser un accord.

Facebook
Twitter