La réponse de la Cour d’appel administrative concernant la Samaritaine. Sa décision suite à l’annulation du permis de construire prononcée en mai dernier avait été mise en délibéré jusqu’au 5 janvier. Par arrêt du 16 octobre, cette même juridiction a déjà suspendu les effets de ce jugement et permis la reprise des travaux.

Facebook
Twitter