Soin : le manque de sommeil se combat le jour

C’est au matin que les marques de fatigue apparaissent. Pour les combattre, les soins de jour se dotent d’actifs qui permettent de traiter les dommages causés par le manque de sommeil.

En octobre, alors que les nuits commencent à être plus longues, les magazines féminins Elle et Stylist reviennent sur un phénomène bien connu des trentenaires : le manque de sommeil. Alors que les consommatrices cherchent à en faire toujours plus durant la journée, quitte à rogner sur leur temps de repos, elles ne veulent pas que cela se voie. Car elles savent parfaitement que c’est l’un des ennemis de leur beauté. Dans une étude réalisée par Vichy (L’Oréal Cosmétique active) auprès de plus de 9 700 femmes dans six pays, 77% des interviewées le citent parmi les principales causes de vieillissement.

Le manque de sommeil se traduit par un impact sur la zone oculaire (cernes, poches, ridules), «épicentre de la fatigue», selon Pascale Mora, chargée de communication scientifique de Vichy. Dans un second temps, les femmes remarquent aussi une influence sur le teint, «avec des conséquences variables sur la chromie : plus terne et gris, voire verdâtre sur les phototypes foncés, blafard chez les plus clairs». Enfin, le troisième impact va concerner la qualité de l’épiderme. «La fatigue exacerbe les types de peau. Elle les rend plus sèches ou, au contraire, plus susceptibles de voir apparaître des imperfections, des points noirs, des pores dilatés», conclut Pascale Mora.

La réalité biologique semble aller dans le sens des remarques des consommatrices, avec effectivement des phénomènes de ptose des tissus oculaires ou encore un impact sur le microrelief cutané. Si cela peut être compensé par une voire plusieurs nuits de sommeil, les effets peuvent être cumulatifs et créer des dommages à plus long terme. Les crèmes du soir proposent depuis longtemps de réparer la peau malmenée et de lisser les marques de fatigue au réveil, à l’image de Midnight Secret de Guerlain, spécialement conçu pour les nuits trop brèves, ou le classique Advanced Night Repair d’Estée Lauder. Mais de la même façon que les femmes ne veulent pas traiter un seul de ces symptômes, elles souhaitent une approche holistique et des produits de jour multi-action car c’est au matin qu’elles constatent les dégâts.

 

Des soins énergisants

Cette problématique entre le manque de sommeil et l’obligation de ne pas avoir l’air fatigué a été traduite par Nivea dans la communication de la dernière déclinaison de son best-seller Q10, la Crème d’énergie. La marque de Beiersdorf a mis en scène une femme complimentée pour sa mine radieuse alors que, entre les enfants et les sorties, elleest loin de s’être reposée. Un résultat antifatigue attribué aux vertus d’un extrait de baie de goji présent dans la formule. Gommer les stigmates d’une mauvaise hygiène de vie est aussi le parti pris du Life Sérum de Vichy, nouveau venu dans la gamme Idéalia. Ce dernier traite le vieillissement comportemental, celui induit par le stress, la pollution… et le manque de sommeil. «D’où le choix de deux actifs : le LR2412, qui améliore la qualité de la peau, et le LHA, qui corrige en surface, dans une formule cumulant un effet immédiat et rémanent», raconte Pascale Mora.

Chez Chanel, le nouveau trio de soins sobrement baptisé Le Jour, La Nuit et Le Week-end répare cette désynchronisation des rythmes biologiques. Si les deux premiers ont des bénéfices assez prévisibles (protection et réparation), celui du week-end  recharge les batteries avec un complexe d’acide glycolique haute tolérance associé à de l’eau de rose de mai. Un concept inédit qui combat les méfaits de plusieurs nuits trop courtes.

Facebook
Twitter