Saga : Shu Uemura, l’art de la beauté

La plus nippone des marques de L’Oréal, qui a démocratisé le maquillage professionnel et les rituels de beauté japonais, fête cette année ses trente ans.

1967 L’huile démaquillante Unmask.

Make-up artist japonais qui conquit les stars d’Hollywood, M. Shu Uemura, décédé en 2007, fonde Japan Make-up Ltd en 1967, une marque de maquillage et d’accessoires dont les pinceaux et les recourbe-cils sont très prisés des maquilleurs. Cette création est accompagnée du lancement d’un soin, l’huile démaquillante Unmask. Sa formule repose  toujours sur le système HPO, pour High performance oil (huile haute performance). Plus tard, la société change de nom pour prendre celui de son fondateur, Shu Uemura, et inaugure cette nouvelle identité en ouvrant une boutique à Tokyo en 1983. Depuis 2004, la marque est dans le giron de L’Oréal Luxe.

 

1998 La Depsea Water.

Pour offrir à la peau une eau pure et de grande qualité, Shu Uemura va la puiser à plus de 300 mètres de profondeur, au large du Cap Muroto, près de Kochi, au Japon. Celle-ci entre depuis dans la composition de nombreux produits de la ligne Skincare, qui a vu le jour en 1997, mais elle est aussi disponible en spray, agrémentée d’extraits naturels, pour tonifier et soigner la peau.  

 

2004 Inauguration du Tokyo Lash Bar.

Shu Uemura propose de mettre au service des consommatrices son expertise en matière de maquillage du regard. La pose des faux cils, exercice délicat, est ainsi assurée par un expert, assortie en prime de nombreux conseils. La marque va généraliser ce service dans les points de vente.

 

2007 Shu Uemura Art of Hair et Phyto-black lift.

La marque décline ses concepts et son savoir-faire dans le domaine capillaire avec une autre division du groupe, L’Oréal Produits professionnels, et une ligne haut de gamme proposée dans les salons de coiffure, accompagnée de rituels de soin luxueux. La même année sort la ligne anti-âge Phyto-Black Lift, formulée à base de végétaux noirs et d’un des ingrédients stars de L’Oréal, le Pro-Xylane.

 

2013 Tsuya Skin UV Under Base.

Très inspirée par les routines beauté asiatiques et les efforts fournis par les Japonaises pour conserver un teint d’albâtre, la marque imagine en 1990 une base de teint légère dotée d’un SPF, l’UV Under Base, et reformulée en 2010. Disponible en plusieurs teintes et couvrances, la dernière version, lancée cette année, est une déclinaison du sérum éclat Tsuya Skin.

Quand Shu Uemura invite des artistes

La marque fait souvent appel à des artistes pour créer des décors événementiels autour de produits culte, comme l’Huile Démaquillante habillée par l’américain John Tremblay en 2006, ou pour participer à la création de collections, comme elle l’a fait avec le couturier Karl Lagerfeld (2012) ou le réalisateur Wong Kar-wai (2011). Pour Noël 2013, c’est avec le plasticien japonais Takashi Murakami que Shu Uemura a travaillé.

Facebook
Twitter