Maquillage teint : rien n’arrête l’effet BB

Le succès planétaire de «la crème qui fait tout» ferait-il des envieux ? Lancé en France par Erborian, démocratisé par Garnier, le produit miracle qui, en outre, hydrate et atténue les imperfections, protège et ravive l’éclat, n’a pas dit son dernier mot. En octobre, même les enseignes s’y sont mises. Ainsi, Monoprix proposait sa version à mini-prix du soin perfecteur, disponible en deux teintes et adapté à toutes les peaux. Puis est venu le temps des CC cream. Après Chanel en sélectif ou L’Oréal Paris en GMS, c’est au tour de la pharmacie d’en sortir une. La Roche-Posay (L’Oréal Cosmétique active), après sa BB cream Hydreane en 2012, poursuit l’alphabet avec une CC cream dans sa ligne Rosaliac dédiée aux peaux souffrant de rougeurs (diffuses ou localisées, intermittentes ou permanentes). Elle unifie le teint et traite ces symptômes grâce à de l’ambophénol, un extrait végétal riche en polyphénols qui réduit l’expression de la cathélicidine, peptide impliqué dans l’apparition des rougeurs. Aujourd’hui, même Dim, le spécialiste des sous-vêtements, s’empare du concept et l’applique à une ligne de collants. Disponible en trois nuances, Sublim voile effet BB cream est le résultat d’un tricotage spécifique associé à un fil plat brillant. Ce dernier reflète la lumière tandis que le tricotage 3D donne l’illusion d’une jambe uniforme, dont toutes les petites imperfections ont été floutées.
promesse Des jambes au visage, la peau est unifiée, lumineuse.
communication PLV sur le point de vente pour La Roche-Posay, publicité télé et presse pour Dim.
distribution Depuis octobre pour Monoprix et Dim et en janvier 2014 en pharmacies et parapharmacies pour La Roche-Posay.
CC cream La Roche-Posay 50 ml (19,90 €), BB crème Monoprix 50ml (7,49 €) et collants Dim (6,90 €).

Facebook
Twitter