GMS : avantage aux hypermarchés

+ 1%. Avec un tel indice, le chiffre d’affaires annuel de l’hygiène-beauté progressait mollement au CAM au 6 octobre 2013. Pourtant, sur les quatre semaines arrêtées à la même date, le marché avait retrouvé un beau dynamisme avec +4,3%.

  • Sur douze mois, les hypermarchés (3,907 Md€ de CA) tirent les ventes avec +2,8%. C’est encore plus flagrant sur la période (+8,8%), avec de très belles performances sur presque toutes les catégories : maquillage à +7,8%, capillaires à +10,8%, toilette à +10,3%, bucco-dentaire à +11,5% et beauté à +14,3%.
  • Parallèlement, les supermarchés (2 MdE de CA) peinent, à –2,4% au CAM. Et sur les quatre semaines, ils descendent à –3,8%. Sur cette période, ils enregistrent des résultats négatifs dans toutes les catégories avec une contre-performance notoire en maquillage (-9,6%).
  • Le maquillage affiche un petit +0,3% sur douze mois. Les lèvres manquent toujours de couleur à –4,9% ainsi que le teint à –4,3%. Les yeux font mieux à +2,5% tandis que les accessoires séduisent à +6,9%. La croissance des ongles se ralentit à +3,8%.
  • A +1,9% au CAM, la beauté offre plus de satisfactions. Surtout les soins visage à +4,9%, mais elles accusent –4,7% sur la période. Au CAM, les autres produits visage sont dans la droite ligne du marché avec +1,1% mais enregistrent un pic sur les quatre semaines à +27,1%.
  • Les capillaires se comportent bien avec une évolution à +2,4% sur douze mois. Les shampooings sont dans la moyenne à +2,3%. Si les après-shampooings patinent à +0,5%, les lotions bondissent (+61,7%) grâce au succès des huiles. La belle surprise vient des teintures à +7%, elles aussi dopées par les colorations à l’huile. Les laques à –3,2% et les coiffants à –4,8% restent décevants.
Facebook
Twitter