Soins : l’huile satine le visage

La galénique star du moment s’attaque à un nouveau segment, le visage. Une intégration réussie grâce à une formulation étudiée.

Déjà reconnues sur les segments du corps ou des cheveux, dans des formules pour le teint ou en démaquillant, les huiles ajoutent une corde à leur arc : les soins visage. Plusieurs lancements sont venus confirmer la tendance, aussi bien chez les spécialistes, comme Weleda avec son huile confort absolu dans la ligne Amande, que chez les acteurs du luxe, à l’image de Dior qui a ajouté cette galénique à sa gamme Prestige, ou en GMS, Diadermine présentant son huile de beauté Lift+ Idéal Perfection.

Cette nouvelle mode n’arrive pas sur nos marchés par hasard, puisqu’en Asie et notamment en Corée, l’huile visage est déjà intégrée dans les routines beauté. En France, les marques avancent tout de même prudemment, préférant s’adresser, dans un premier temps, à une clientèle avertie. La nouvelle huile de soin visage de Guerlain sera ainsi intégrée à la ligne anti-âge Abeille Royale. Chez  L’Oréal Paris, l’Huile Extraordinaire rejoint la franchise Age Perfect, destinée à une consommatrice experte. Pourtant, d’après Elisabeth Bouhadana, directrice de la communication scientifique de L’Oréal Paris, il s’agit d’un produit «qui peut convenir à tous les âges et à tous les types de peau». Reste à convaincre les consommatrices françaises grâce à une formulation adaptée.

 

Une prouesse côté formulation

Si les huiles multifonctions se limitent rarement au corps ou aux cheveux, elles sont souvent perçues comme trop grasses ou comédogènes pour être utilisées sur le visage. Les marques ont donc retravaillé les formules pour être au plus près des attentes, qui sont multiples. «Il s’agit de proposer une galénique moderne, sèche et en même temps légèrement mouillée, sans être trop glissante», énumère Elisabeth Bouhadana. L’attention se portera tout particulièrement sur la viscosité, qui doit être faible, «sinon l’huile devient trop grasse».

Une sélection rigoureuse des ingrédients va permettre d’atteindre cet objectif. L’Huile Extraordinaire Age Perfect est ainsi composée de huit huiles végétales et de huit huiles essentielles, formant un équilibre dans une formule composée à 98% d’ingrédients naturels. «Notre screening nous a permis de choisir des matières premières qui ne sont pas trop filmogènes, comme les huiles de jojoba et de tournesol qui possèdent une viscosité faible et présentent de bonnes capacités de vectorisation des actifs, développe la directrice de la communication scientifique. La sélection d’huiles essentielles s’est faite parmi les moins allergisantes et des tests d’objectivation ont été réalisés pour nous assurer de leur efficacité.»

Quant à l’intérêt d’ajouter une huile dans des routines beauté toujours plus longues, les maquilleurs de L’Oréal Paris, qui ont utilisé la nouveauté en avant-première à Cannes, sont formels. «Ils nous ont assuré que le dosage – deux gouttes – convenait pour avoir un effet normalisant sur la peau, qui peut accuser des différences entre zones grasses ou sèches», affirme Elisabeth Bouhadana. Avant le maquillage, mais aussi sous la crème de jour ou après un sérum en hiver, pour éviter le dessèchement dû à un voyage en avion ou à une atmosphère climatisée, pour réparer la peau après le sport… Avec un tel champ d’action, l’huile visage ne manque pas d’atouts pour devenir incontournable.

Facebook
Twitter