Soins 2-en-1 : quand sophistication rime avec simplicité

Les soins anti-âge innovent avec les produits 2-en-1, intégrant un sérum. De quoi répondre aux attentes des femmes en matière de praticité, d’efficacité et de technologie.

Yves Saint Laurent, Neomist, Diadermine, Biotherm, Garnier… les marques sont de plus en plus nombreuses à proposer des soins anti-âge 2-en-1, intégrant un sérum. Cette galénique se diffuse aussi bien dans le sélectif que dans les grandes surfaces. Son avantage ? «Elle simplifie la routine beauté», explique Carine Dellière, directrice marketing de Garnier. La marque de L’Oréal a été la première à en proposer en GMS l’an dernier, avec une crème de jour+sérum  dans la gamme UltraLift. Elle complète son offre cette année avec une version nuit et un contour des yeux. Alors que, «depuis un an et demi, les sérums déferlent en grande distribution, seules 12% (1) des femmes déclarent en avoir utilisé», observe la responsable. Avec comme cœur de cible les 35-45 ans, UltraLift Sérum+Crème vise «les femmes qui n’ont pas le temps de passer une heure dans leur salle de bains et ne veulent pas ajouter un élément à leur routine. Symbole des femmes qui essaient de réussir sur tous les fronts, Alessandra Sublet est l’égérie parfaite pour cette offre», note-t-elle.

De l’efficacité à petit prix

Avec le soin de nuit Idéale Perfection de la franchise Lift + lancé en septembre, Diadermine a l’ambition de répondre aux deux types de consommatrices que la marque du groupe Henkel a identifiés, la pragmatique qui «rationalise le rapport prix/bénéfice/plaisir » et l’experte à l’affût de toutes les innovations, indique Isabel Fernandez, responsable marketing de Diadermine. «Dans un contexte de crise, c’est une offre qui séduit car c’est un concentré d’efficacité à petit prix.»

Les crèmes+sérums «répondent d’une part à l’imaginaire anti-âge très réparateur associé au sérum et à l’habitude d’une gestuelle apportée par la BB cream puis la CC cream», souligne Hélène Capgras, responsable du secteur luxe et beauté chez Martine Leherpeur Conseil.

De fait, ces soins 2-en-1 allient les performances du sérum et le confort de la crème dans une seule gestuelle. «Avec ses principes actifs fortement concentrés, le sérum pénètre dans la peau alors que la crème vient l’envelopper», détaille Françoise Cabanne, directrice des laboratoires soins grand public du groupe L’Oréal. Pour concevoir la formule, les laboratoires du géant de la beauté ont dû surmonter certaines contraintes et veiller à ce que les deux textures se marient bien lors de l’application. Car la marque a choisi d’enfermer la phase aqueuse et la phase crémeuse dans des compartiments séparés, tandis que d’autres ont opté pour l’encapsulation, à l’instar de Diadermine ou de Biotherm  pour Blue Therapy Serum in Oil. 

«Le 2-en-1 est probablement plus léger qu’une crème classique, remarque Françoise Cabanne, avec une phase aqueuse très importante. Du coup, il est moins riche et sa texture plus douce.» Pour soutenir Idéale Perfection, Diadermine a prévu un dispositif incluant de la télévision, des opérations de promotion et de la PLV. Pour autant, «je ne crois pas qu’il s’agisse d’une tendance de fond, pronostique Isabel Fernandez. Ces produits complètent une gamme mais ils ne viennent pas en remplacement.» «Il y a une plus grande modularité lorsque l’on utilise deux produits», renchérit Françoise Cabanne. Et selon les saisons et l’état de leur peau, les femmes appliquent une plus ou moins grande quantité de sérum avant leur crème, voire l’utilisent seul. Les produits 2-en-1 illustrent en tout cas à la fois la sophistication croissante du marché, tous circuits confondus, et les demandes de simplicité et praticité des consommatrices.

Facebook
Twitter