Pharmacie : nouvelle ère chez Pierre Fabre

©Damien Cabrol/Laboratoires Pierre Fabre

Tout un département, le Tarn, ainsi qu’une foule de salariés ont rendu un dernier hommage, le 24 juillet dernier à Castres, à Pierre Fabre, décédé le 20 juillet. Ils accompagnaient un homme qui, depuis son officine castraise, a su construire dans la pharmacie, et plus encore dans la beauté, une entreprise qui réalise un chiffre d’affaires de près de 2 milliards d’euros, dont plus d’un milliard avec la dermocosmétique, et emploie 10 000 salariés. Une aventure commencée avec le rachat de Klorane dans les années 60. Aujourd’hui numéro deux sur ce segment, Avène, sa marque phare, est leader en Europe (lire p. xx).

Pour assurer la succession de Pierre Fabre, une nouvelle gouvernance a été mise en œuvre. Bertrand Parmentier, un ancien cadre du groupe, est nommé directeur général en remplacement de Didier Miraton – un choix «intervenu après l’impossibilité de trouver avec ce dernier un accord sur les modalités de la nouvelle gouvernance à mettre en place», a précisé le groupe. Âgé de 58 ans, Bertrand Parmentier était président du directoire de l’équipementier aéronautique Latécoère. De 1991 à 2008, il a été directeur financier puis directeur général délégué au sein du groupe Pierre Fabre. Autre nomination, Jean-Jacques Bertrand prend la direction du conseil d’administration du labo, dont il était membre depuis trois ans. La présidence de la cosmétique est attribuée à Eric Ducournau, en complément de la direction générale de cette branche qu’il exerçait déjà. Enfin, le comité des sages de Pierre Fabre Participations a désigné à sa tête Pierre-Yves Révol, un fidèle qui a toujours assuré les intérims entre deux directeurs généraux.

Rappel des règles du fondateur

– L’indépendance du groupe (le capital est verrouillé puisque la Fondation Pierre Fabre en détient près des deux tiers) ;

– l’obligation d’investir fortement en R&D ;

– la priorité aux objectifs de long terme ;

– maintenir les deux activités : médicaments et dermocosmétique ;

– assurer les missions de la Fondation Pierre Fabre ;

– maintenir l’implantation dans le Tarn.

Facebook
Twitter