Filières : albert Vieille va à l’essentiel

La société grassoise a montré son savoir-faire sur les naturels purs en garantissant leur traçabilité. Albert Vieille a mis l’accent sur son travail en faveur de la création de filières durables en Haïti (pour le vétiver), au Salvador (pour le baume du Pérou) et au Honduras (styrax). Ces deux dernières matières premières sont disponibles sous forme d’huile essentielle ou de résinoïde, le vétiver n’existant qu’en huile essentielle. Albert Vieille a aussi présenté sa spécialité, le ciste labdanum sourcé en Espagne, qui offre des notes animales aux parfumeurs.

Facebook
Twitter