Parfum niche : penhaligon’s nous emmène au ballet

La marque britannique s’est glissée dans les coulisses de l’English National Ballet à l’occasion d’un partenariat inédit, afin de capturer l’essence de l’art du ballet. Guidé par les danseurs Nathan Young et Lauretta Summerscales, le maître parfumeur Alberto Morillas (Firmenich) a traduit cet univers artistique dans un parfum. Iris Prima s’ouvre sur la fraîcheur hespéridée de la bergamote, tel l’envol d’une ballerine, et le côté pétillant du poivre rose, qui résonne comme les pas d’une danseuse. En cœur, l’iris absolu et le jasmin sambac entament un pas de deux tandis qu’en fond les notes de cuir, vanille, santal, vétiver et benjoin évoquent tour à tour les chaussons de danse et les studios de répétition.

promesse Une traduction olfactive de l’art du ballet.

distribution Boutique, site Internet, le Bon Marché et Le Printemps. En septembre.

Iris Prima, EdP 50 ml (110 €) et 100 ml (140 €).

Facebook
Twitter