A lire : denyse Beaulieu se raconte

©Vincent Thibert

Parfums, une histoire intime* est un livre iconoclaste, inclassable, comme son auteur, Denyse Beaulieu. Il raconte comment cette Québécoise, élevée dans un milieu hostile au parfum, s’est hissée parmi les plus éminentes bloggeuses en la matière. Le fil conducteur est une expérience inédite du nez Bertrand Duchaufour : pour formuler le parfum Séville à l’Aube de l’Artisan Parfumeur, celui-ci s’est inspiré d’une aventure amoureuse de Denyse en Andalousie, lors de la Semaine sainte, entre effluves d’encens, de bougie et de fleur d’oranger. Mais l’ouvrage a presque autant de niveaux de lecture qu’un parfum des années 50 offre de composants. Les étudiants en parfumerie seront comblés par les explications techniques, historiques, commerciales ou humaines qui se déroulent derrière la conception d’une fragrance. D’anecdotes en digressions, Denyse Beaulieu nous introduit dans le Landerneau de la parfumerie contemporaine. Derrière le ton de la confidence teinté d’humour canadien, l’amateur découvre une foule d’indices pertinents, comme des explications sur la reformulation des parfums anciens. Quant aux fans de Grain de Musc, le blog bilingue de Denyse, ils se régaleront de retrouver ses métaphores littéraires, voire philosophiques, comme le parallèle truculent entre le parfum Poison de Christian Dior et le bovarysme des années 80.

* Presses de la Cité, 20 euros.

Facebook
Twitter