le papier continue d’innover

Ça bouge dans la presse féminine. Alors que l’édition française très attendue de «Vanity Fair» arrive ce mois-ci chez Condé Nast et que se murmure la préparation d’un «Harper’s Bazaar» au sein du Groupe Marie-Claire, celui-ci a lancé en avril l’hebdomadaire «Stylist». Créé en joint-venture avec Shortlist Media, l’éditeur britannique à l’origine du concept, il s’agit d’un «freemium», gratuit, urbain et CSP+ pour séduire le marché publicitaire. Les premiers numéros ont atteint leur objectif, avec une large présence des annonceurs beauté (Chanel, Dior, Guerlain, Lancôme, Yves Saint Laurent, L’Oréal Paris…). La presse masculine n’est pas en reste puisque l’on parle du retour prochain de «Lui».

Facebook
Twitter