Gms : Un bien rude hiver

+ 0,6 % La croissance du chiffre d’affaires de l’hygiène-beauté dans les grandes surfaces a pâti d’un hiver long et difficile avec une évolution qui a décroché au cumul annule mobile arrêté au 24 mars 2013 (selon le baromètre Nielsen/CosmétiqueMag) de 0,8 pt par rapport à la période précédente. Et avec – 4,7 % sur les quatre semaines arrêtées au 24 mars, la reprise était loin d’être en vue.

  • Calme plat au CAM pour la toilette qui ne fait plus figure de moteur pour le marché, d’autant plus que sur quatre semaines, la catégorie chute de – 9,2 %. Les bains et douches stagnent à – 0,2 % ainsi que les déodorants. Les savons de toilette repassent en négatif avec – 1,1 %. Les hypermarchés arrivent cependant à maintenir une croissance de + 0,9 % sur la toilette.

 

  • A + 0,9 % sur douze mois, le maquillage conserve quelques couleurs mais les perd sur quatre semaines avec – 6,9 %. Les lèvres sont dans le rouge à – 1,9 % au CAM, tout comme le teint à – 0,9 %. Même les yeux s’assombrissent à – 0,4 %. Avec + 7,5 %, la croissance des ongles se poursuit, mais quitte la zone des deux chiffres.

 

  • La beauté montre un profil dans le même genre que celui du maquillage, avec une légère évolution positive au CAM (+ 0,7 %) mais une dégradation des résultats sur quatre semaines à – 4,2 %. Sur douze mois, les crèmes de soins s’en sortent honnêtement à + 0,9 %, mais les autres soins (comme contours des yeux) stagnent à + 0,1 %. La toilette du visage est toujours en difficulté avec – 4,3 %. Et les produits corps à + 2,4 % sont peut-être les seuls à avoir profité des rigueurs de l’hiver prolongé avec un indice sur quatre semaines à + 2,6 %.

 

* Au CAM, les capillaires progressent encore à + 1,7 %. Revigorées par l’engouement pour les huiles, les lotions capillaires caracolent à + 58,8 %. Les après-shampooings à + 3,2 % bénéficient de la bonne santé des soins et les colorations à + 3,8 % des récentes innovations bien valorisées. Les shampooings gardent le cap à + 1,5 %.

Facebook
Twitter