Portrait : valentine Pozzo di Borgo, bien «nez»

On l’a aperçue dans les journaux people aux côtés de son amie Charlotte de Monaco, avec qui elle partage la passion des concours hippiques. Mais Valentine Pozzo di Borgo, qui travaille déjà avec sa mère chez Quintessence, société de marketing olfactif, se lance, à 29 ans, dans  l’entrepreneuriat, comme directrice générale et artistique de sa société Version Française. A travers sa marque, Pozzo di Borgo, elle ambitionne de faire le portrait olfactif de sa famille. «C’est un hommage à mes aînés illustres, mais je pense que ces stéréotypes de caractère sont universels, chacun peut s’y retrouver», explique la jeune femme qui, par sa mère, descend des Givaudan. Les deux premiers opus seront distribués en juin chez Nose à Paris, ainsi qu’en Europe et aux Etats-Unis. 8 Mars 1764 (Philippe Bousseton, Takasago) fait revivre son aïeul Carl Andréa, célèbre diplomate à la cour de Russie. 23 Janvier 1984 (Violaine Collas, Mane) évoque, lui, l’élégance discrète de Valentine. Deux autres créations arriveront en septembre. Le flacon est dessiné par Serge Mansau, ami du grand-père. Ici, le parfum est vraiment une histoire de famille.

Facebook
Twitter