Les coulisses de la création : l’expertise Shiseido à la plage

Depuis vingt ans, il maquille et protège la peau du soleil. À l’intérieur de son ingénieux boîtier en forme de galet, le fond de teint compact solaire de Shiseido cache une formule de pointe.

Naissance au Japon

Shiseido invente le «Beauty cake» en 1966, un fond de teint résistant à l’eau qui intègre une protection solaire. En pleine euphorie des années 1960, les Japonaises, si soucieuses de leur peau, peuvent arborer un teint parfait même sur la plage et pendant les caniculaires étés nippons. La campagne publicitaire montrant une jeune femme en maillot de bain fait sensation : les affiches sont volées et le mannequin devient instantanément une célébrité.

 

Une adaptation aux peaux européennes

En 1993, le compact arrive en Europe en s’adaptant aux goûts et aux climats européens. Les consommatrices ont le choix entre deux boîtiers en forme de galet : le bleu SPF 32, applicable à l’éponge sèche ou humide pour un fini poudré ou satiné, assure haute protection et tenue impeccable ; le jaune SPF 4 procure un hâle naturel et un teint velouté à l’épreuve de la perspiration.

 

Une formulation sophistiquée

Pas moins de cinq poudres entrent dans la composition du compact pour assurer son efficacité. Moisture Keep Power est constituée de particules poreuses qui piègent le facteur hydratant de la formule et le restituent au fil du temps : la formule ne dessèche pas, mieux, elle hydrate en continu. Broad UV Cut Power est un assemblage de particules de diamètres différents qui diffusent les UVA et les UVB. Water Repelling Powder associe des poudres lipophiles, qui absorbent le sébum, et des pigments «hydrophobisés» qui résistent à la transpiration : le tout assure la longue tenue de la texture et de la teinte. Une poudre sphérique hydrophile garantit l’intégrité des autres poudres ; enfin, Fit Powder contient des particules plates pour un fini satiné à l’œil et doux au toucher.

 

Un succès non démenti

Disponibles aujourd’hui en SPF 30 et SPF 6, les compacts ont légèrement varié en vingt ans en termes de teintes et d’indices de protection mais leurs caractéristiques restent globalement les mêmes. Selon Shiseido citant les résultats NPD, il s’en est vendu 60 000 exemplaires en France en 2012. Souvent imités, jamais égalés, ils sont devenus un produit culte pour la marque japonaise.

Facebook
Twitter