Puressentiel : isabelle et Marco Pacchioni

L’entreprise leader de l’aromathérapie en France et en Europe ne cache pas ses ambitions à l’international, espérant devenir la première marque spécialisée dans le monde d’ici à dix ans.

«Nous sommes arrivés sur un marché inexistant avec un produit inédit, le Spray assainissant aux 41 huiles essentielles, toujours numéro un en pharmacie aujourd’hui», résume Isabelle Pacchioni quand elle évoque les débuts de Puressentiel, marque qu’elle a lancée avec son mari, Marco. Depuis, ce sont plus de 120 références autour de l’aromathérapie qui ont rejoint leur offre, allant des produits de santé naturels aux cosmétiques bio. Ils estiment à 20 millions le nombre d’unités vendues en huit ans d’existence, et jouissent d’une bonne notoriété puisqu’il s’agit de la marque d’aromathérapie la plus connue d’après une étude réalisée par TNS-Sofres en 2012.

Lorsqu’Isabelle et Marco Pacchioni fondent leur entreprise en 2005, ils ne sont pas des novices. Déjà propriétaires du spécialiste des compléments alimentaires Physcience, vendu en 2003, c’est la passion de Madame pour la médecine naturelle qui a donné naissance à Puressentiel. «Les huiles essentielles peuvent être difficiles à manier pour un néophyte, d’où l’idée de proposer des produits prêts à l’emploi», raconte Isabelle Pacchioni.

L’affaire familiale compte aujourd’hui 40 employés et totalise en 2012 un chiffre d’affaires de 40 M€, en hausse de 33%. Des chiffres qui pourraient encore s’améliorer selon les estimations de la co-fondatrice : «L’aromathérapie est l’un des rares marchés en croissance, à +13% l’année dernière.»

Bien implantée dans l’Hexagone et référencée dans 7000 pharmacies en direct, Puressentiel est aussi distribuée dans 25 pays, et en vise davantage. «Nous avons toujours envisagé la marque comme mondiale, assure Isabelle Pacchioni. Mais il nous manque encore de grands marchés comme les Etats-Unis ou l’Asie.» Pour convaincre, Isabelle Pacchioni évoque les clés qui ont permis à la marque d’émerger en France. «Nous avons mené 31 études scientifiques autour de nos produits et nous misons sur l’efficacité, expose-t-elle. Nous accompagnons aussi des sportifs reconnus, comme Tony Estanguet, Camille Muffat ou Tony Parker.»

Revendiquant une fabrication 100% française, l’entreprise s’appuie sur un réseau de fournisseurs (conditionnement, production…) et veille particulièrement aux matières premières végétales. Florence Pacchioni-Borgniet, sœur de Marco, assure la direction du service achat, approvisionnement et logistique : «En 2012, nous avons utilisé près de 150 tonnes d’huiles essentielles, de 107 variétés différentes, sourcées partout dans le monde.» La marque impose sa propre charte de qualité, indispensable notamment parce qu’elle est elle-même soumise à de nombreuses contraintes. «Nous auditons régulièrement nos partenaires car il y a des conditions de stockage importantes concernant les huiles essentielles», explique Florence Pacchioni-Borgniet. Soumise aux réglementations européennes et à celles de l’Ifra, la marque a d’ailleurs renforcé son service réglementaire. Travailler exclusivement avec des matières premières naturelles implique des fluctuations de prix plus ou moins importantes : «Nous avons établi des relations de confiance avec nos fournisseurs et privilégions les contrats de longue durée», déclare Isabelle Pacchioni. Une implication à long terme d’autant que Puressentiel soutient plusieurs associations dans les pays avec lesquels elle travaille, comme Madagascar ou l’Inde. 

Leurs parcours

Isabelle Pacchioni a toujours baigné dans l’univers de la médecine naturelle, entourée d’une mère herboriste et d’un père naturopathe auprès de qui elle découvre les vertus des plantes. Avec son mari, elle lance en 1993 les laboratoires Physcience, spécialisés dans les compléments alimentaires, et vend la société dix ans plus tard à un fonds. Depuis le lancement de Puressentiel en 2005, Isabelle Pacchioni a publié plusieurs livres sur l’aromathérapie.

Facebook
Twitter