Saga : aux sources de Biotherm

La marque de L’Oréal Luxe vient de fêter ses 60 ans. Née de la découverte du plancton thermal, elle a multiplié les premières.

1952

Biotherm (pour «Biologie thermale») naît à Moligt-les-Bains, dans les Pyrénées-Orientales, de la rencontre entre le médecin Jos Jullien, découvreur du plancton thermal, et la cosméticienne Jeanine Marissal, qui a l’idée de l’incorporer dans une préparation cosmétique. Cet organisme à fort pouvoir de régénération présente des caractéristiques analogues à la peau. La marque débute avec trois produits : la Crème Triple usage (nettoyage, protection, hydratation), Biotherm Cure et Bio-Main.

 

1961

Désormais vendue en pharmacie, Biotherm crée sa première crème solaire, avec pour slogan «Un bronzage merveilleux, naturel, rapide et durable». Les innovations se multiplient au cours des années 1960 : la marque lance notamment la première crème amincissante, Biotherm AR, en 1964, et la crème raffermissante pour le buste Bio-Buste Suractive en 1968.

 

1970

L’Oréal acquiert Biotherm. Déjà présente en Belgique et au Canada, la marque accélère son développement et s’ouvre à 27 pays en l’espace de vingt ans, dont les États-Unis en 1985 et le Japon en 1987. En 1972, Biotherm crée le premier soin solaire antirides et son lait corporel, devenu un produit culte. En 1974, le laboratoire de recherche de Monaco est inauguré.

 

1985

Biotherm crée une ligne de soins premium pour les hommes, toujours numéro un dans le monde.

 

1998

C’est la naissance du best-seller Aquasource, un soin hydratant qui concentre «l’équivalent de 5 000 litres d’eau thermale dans un pot». Il s’en vend aujourd’hui un toutes les huit secondes dans le monde.

 

2012

Au cours des années 2000, Biotherm approfondit ses connaissances de l’extrait de plancton thermal pur, identifiant ses propriétés antioxydantes avec l’université de Stanford. Pour ses 60 ans, la marque élargit ses recherches à tous les organismes aquatiques : c’est la nouvelle plateforme Beauty from the deep (la Beauté née des profondeurs) basée dans son centre de recherches biotechnologiques de Tours. Elle s’incarne dans le sérum anti-âge Blue Therapy.

Facebook
Twitter