suspens sur les ventes de Noël

En ce mois de décembre, période cruciale pour les ventes de parfums, le petit rebond de la consommation en octobre et les mesures gouvernementales sur la compétitivité peuvent-ils faire espérer une fin d’année convenable ? Les marques de parfumerie sélective ont en tout cas multiplié les grands lancements ou communiqué activement sur leurs piliers pour s’en assurer. Le rayon a retrouvé de l’attractivité en grande distribution sous l’impulsion de Coty Beauty et de Lascad (L’Oréal), tandis qu’Yves Rocher met ses parfums en avant dans un univers féérique, après un Noël 2011 très réussi. Tout comme L’Occitane, qui a enrichi son offre d’eaux de Cologne. L’ensemble sur fond d’opérations promotionnelles en flux continu. Autre phénomène qui sera regardé de près par tous les acteurs du secteur, les achats en ligne. Selon l’étude Fevad* et Mediamétrie/NetRatings, 28% des internautes comptent acheter sur Internet des parfums, des soins du corps et du maquillage pour les fêtes, un taux qui reste stable par rapport à l’année dernière quand, au total, 70% des internautes ont l’intention de faire leur shopping de Noël sur le Web.

Facebook
Twitter