licences : Interparfums voit l’avenir sereinement

Dans la perspective de l’arrêt de la licence Burberry (52% de son chiffre d’affaires en 2012), Interparfums a procédé à une réorganisation de son portefeuille avec la signature de nouvelles licences, la dernière en date étant Karl Lagerfeld. Cela lui permet de limiter les conséquences sociales. Trois personnes sur les trente salariés qui composaient l’équipe dédiée à la marque britannique ont quitté le groupe. La perte de chiffre d’affaires ne devrait pas excéder 120 millions d’euros, compte tenu de l’exploitation de la licence Burberry jusqu’au 31 mars et de la montée en puissance des autres marques avec de nombreux lancements programmés. Interparfums table sur 300 millions d’euros en 2013 contre 425 millions en 2012. Le groupe, présidé par Philippe Benacin, prévoit de réaliser d’autres acquisitions, d’autant qu’avec le paiement d’une indemnité de 181 millions d’euros par Burberry, il va disposer d’une trésorerie nette de 200 millions d’euros.

Facebook
Twitter