pharmacie : Neo Stem étend sa distribution

«Après avoir été lancés en exclusivité chez Parashop en 2011, nous sommes depuis 2012 dans plus d’une centaine de pharmacies, dans des villes où nous n’étions pas distribués, déclare Vincent Bonniol, PDG de Prényl B, qui commercialise Neo Stem, marque issue de la recherche biomédicale. Nous espérons en avoir plus de 400 à l’horizon 2013 et nous visons aussi l’international, notamment grâce à notre partenaire Marks & Spencer.» La marque est donc vendue en Grande-Bretagne depuis octobre dernier, mais un déploiement dans d’autres pays avec l’enseigne n’est pas exclu.

Arrivée sur le marché en 2011 avec seulement un sérum, Neo Stem s’est enrichie cet automne de deux nouvelles références : une version adaptée aux peaux sèches et un contour des yeux. Ces nouveautés ont d’abord été lancées en exclusivité chez Parashop, premier partenaire de la jeune marque. «Entre juin et décembre 2011, nous avons écoulé 45 000 unités du sérum au lieu des 5 000 prévues», raconte le PDG. Créée en 2009 par les professeurs Nicolas Levy et Pierre Cau avec le Dr Vincent Bonniol, la start-up marseillaise a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de 1 million d’euros et compte aujourd’hui dix-sept salariés. Elle a été fondée pour exploiter la découverte des universitaires : l’association brevetée de l’Omega Statine et du Z-Dronate obtenue dans le cadre de recherches sur la progéria, une maladie rare conduisant à un vieillissement prématuré.

Facebook
Twitter