Développement : l’hygiène bucco-dentaire se pique de chic

Très controversés, les bars à sourire sont néanmoins emblématiques d’une approche plus cosmétique de l’hygiène bucco-dentaire. Sur une catégorie en forme avec un chiffre d’affaires à +3,5% (en CAM arrêté au 9 septembre 2012 selon Nielsen), le segment blancheur représente 24,8% des ventes valeur de dentifrices et, avec +4,3%, croît nettement plus vite que ces derniers, à +2,1%. Leader de la catégorie, Signal est également en tête sur la blancheur avec 35,6% de part de marché valeur. La marque d’Unilever avait lancé en 2008 White Now. Sa technologie Blue Light, qui dépose des pigments bleus sur l’émail agit par effet optique pour neutraliser la coloration jaune. Signal veut aller encore plus loin avec son White Now Triple Power Gold, qui sort ce mois-ci. Trois fois plus concentré en Blue Light, il est de surcroît proposé en format nomade de 50 ml pour se glisser dans un sac à main. «Nous voulons faire en sorte que le dentifrice devienne un geste de beauté de la même façon que la retouche de rouge à lèvres», souligne Alice Jactel, brand leader oral care chez Unilever.

Les nouveaux sticks dentifrice Bioteeth, qui arrivent dans les pharmacies, inaugurent eux une nouvelle galénique grâce au Dentazium qui agit en une minute seulement. Ce complexe glyco-enzymatique transforme le sucre cariogène en sucre non cariogène, produit du péroxyde d’oxygène antiseptique et blanchissant, évite le recours aux tensio-actifs, et ne nécessite donc ni eau ni rinçage. Il suffit de passer l’embout à la cire de Dentazium sur les dents avant d’utiliser la mini-brosse de l’autre embout. «Notre démarche était au départ très scientifique mais l’idée a aussi été de créer un produit beau et agréable que l’on n’hésite pas à montrer en public», explique le Dr Jean Dominique Dana, fondateur des Laboratoires Bioteeth.

Facebook
Twitter