saga : Armani donne son Code

Second pilier de la marque italienne après Acqua di Gio, Armani Code s’est prêté à de multiples déclinaisons mettant en scène un homme charismatique et une femme fatale.

2004 Armani Code.

Charismatique et élégant, tel est l’homme défini par cette fragrance orientale et épicée. C’est d’ailleurs une première pour la marque, plutôt connue pour les notes fraîches et aromatiques, comme celles d’Acqua di Gio, son best-seller. Pour ce jus créé par Antoine Lie et Antoine Maisondieu (Givaudan), la fraîcheur transparaît avec du cédrat en tête, tandis que le cœur, aromatique et anisé, s’ouvre sur un accord fleur d’olivier. Le fond se distingue par sa richesse à travers un duo fève tonka et bois de gaïac offrant des accents tabac, cuir et bois. Le flacon affiche une grande sobriété : un cylindre laqué bleu nuit et surmonté d’un bouchon mat. Il évoque le revers en satin d’une veste griffée Giorgio Armani.

 

2006 Armani Code pour femme.

Et Armani créa la femme Code. Elle aussi se veut magnétique et troublante, avec une fragrance construite autour de la fleur d’oranger, œuvre de Dominique Ropion, Carlos Benaïm et Olivier Polge (IFF). La composition aux tonalités méditerranéennes s’ouvre sur un duo d’oranges – amère et bigarade –, avant un cœur floral absolu fleur d’oranger et jasmin, sur fond vanille et miel. Pour le flacon, le cylindre bleu nuit est encore de mise, décoré d’une dentelle de fleurs. La communication reprend le thème du parfum masculin : une scène de séduction nocturne entre l’homme charismatique et la femme fatale. Elle a depuis été déclinée en eau d’été et dans différentes concentrations.

 

2011 Armani Code Sport.

Le séducteur cède à la tendance du sport et s’offre une version plus décontractée. C’est à Jacques Cavallier, alors chez Firmenich, qu’incombe la tâche de travailler sur une déclinaison fraîche de la fragrance. Il mise sur des matières premières obtenues par extraction CO2 et distillation moléculaire. Le parfumeur a choisi la menthe – verte, sauvage et poivrée – comme thème central de la composition, associée à de la mandarine. L’ambrox, dosé à 5%, est en solo en cœur, tandis que le fond mêle vétiver, gingembre et Hivernal. Pour accentuer le côté high-tech, le flacon s’habille cette fois d’un film soft-touch noir mat qui contraste avec la fraîcheur du bouchon en métal. Le lancement d’Armani Code Sport signe aussi les débuts de l’actrice Megan Fox comme égérie de la franchise.

 

2012 Armani Code Ultimate.

La dernière déclinaison en date redouble d’intensité et c’est Antoine Maisondieu, l’un des créateurs du parfum d’origine, qui prend en main la composition. Le départ est hespéridé avec de la mandarine et du pamplemousse, auxquels succède de la badiane, accompagnée de cyprès, de cèdre et d’héliotrope. La fève tonka et la vanille du premier Code demeurent, dans une version plus ambrée. Surmonté d’un capot doré, le flacon, inchangé, s’habille de noir brillant. Une allure qui n’est pas sans rappeler les smokings Armani.

Facebook
Twitter