En bref : le DPH échappe à la dévalorisation

Si les PGC connaissent un tassement de la valorisation (différence entre l’évolution des prix d’achat et l’inflation) sur les cinq premiers mois de 2012, le rayon DPH résiste plutôt bien (+1,2% de niveau de valorisation), selon SymphonyIRI Group. Parmi les marchés qui se valorisent : les après-shampooings et les soins capillaires, les lames et rasoirs pour hommes, les savons de toilette et les pains dermatologiques. Ceux qui se dévalorisent : la toilette pour le visage et les soins du corps.

Facebook
Twitter