Parfums : nouveau chapitre pour la saga Million

Selon Vincent Thilloy, viceprésident de Paco Rabanne, «une eau de toilette est obligatoire pour animer les piliers».

Jouant toujours la synergie avec One Million, sa gamme phare qui a fait rêver le monde de la parfumerie, Puig décline aujourd’hui Lady Million en version eau de toilette.

Puig lance Lady Million en eau de toilette (lire p. 36). Un simple complément de gamme ? Un flanker ? Vincent Thilloy, à la tête de Paco Rabanne depuis bientôt dix ans, s’explique : «La signature olfactive n’est pas radicalement différente mais c’est vraiment un nouveau jus, conçu par Anne Flipo (IFF) avec une tête et un coeur différents. Par ailleurs, nous n’avons pas lancé une édition limitée en huit ans et nous sommes extrêmement raisonnables dans notre offre avec deux lignes principales». Et d’ajouter : «Cela ne nous empêche pas de progresser depuis six ans car nous sommes la septième marque mondiale hommes et femmes. En outre, nous sommes dans une économie d’offre et non de demande. Une eau de toilette est obligatoire pour animer les piliers. à nous d’enrichir notre univers».

Un flacon toutes les 5 secondes

Enrichir est bien le mot pour ce qui devient une saga construite, pour les hommes, sur un lingot d’or et sur un diamant pour les femmes. Et, dans les films, l’agence Mlle Noï continue d’écrire une belle histoire pleine d’humour où l’on retrouve les deux comparses, Dree Hemingway et ses claquements de doigt aux effets surprenants, Matt Gordon et, bien sûr, un diamant – colossal évidemment et utilisé ici en guise de pommeau du levier de vitesse d’une Jaguar E. On aurait presque envie de connaître la suite…

Si l’égérie masculine de One Million apparaît dans ce film pour une eau de toilette féminine, c’est bien pour rappeler la synergie entre les deux gammes. Car si Lady Million est un beau succès pour lequel Vincent Thilloy revendique le top 10 dans tous les grands marchés européens, One Million reste la gamme phare de Puig. Le vice-président de Paco Rabanne rappelle les chiffres de ce succès qui a fait rêver le monde de la parfumerie : 23 millions de flacons et 2 millions de litres de parfum depuis le lancement en 2008, soit un flacon vendu toutes les cinq secondes. Et il insiste : «Nous revendiquons le titre de premier parfum masculin au monde. Évidemment, aux États-Unis, nous ne sommes pas dans les classements car nous ne sommes vendus que chez Macy’s et Sephora, mais nous utilisons 80 tonnes de concentré par an. Et c’est un bon indicateur».

Parallèlement, le renouveau de Black XS, dont le chiffre d’affaires a doublé, est une réalité. La première marque du groupe Puig, produite dans l’usine de Chartres, a multiplié son chiffre d’affaires par quatre depuis 2005 et affiche de solides ambitions, à la hauteur de celles du groupe (lire ci-contre) : être en 2014 la cinquième marque mondiale en parfum avec, bien sûr, un nouveau projet pour soutenir cette croissance. Il n’y a pas eu de lancement masculin depuis 2008… à suivre.

Facebook
Twitter