Maquillage : du color block au pastel

Après nous avoir fait mal aux yeux en 2011 avec les aplats de couleurs vives du color block, la mode joue l’apaisement cette année grâce aux tons pastel. Vues dans les défilés printemps-été 2012 de Louis Vuitton, Prada, Chanel, Givenchy, ces teintes douces, parfois qualifiées de mièvres, n’ont pas tardé à trouver leur traduction dans les collections de maquillage. Chez L’Oréal Paris, la gamme se nomme Miss Candy et fait la part belle aux yeux menthe à l’eau, lèvres rose acidulé, ongles vert jade. Bourjois a lancé dès le mois de mars une thématique Paris Sucré, à base de petites boîtes rondes rose dragée et vert anis, de vernis corail et mauve. Laura Mercier n’est pas en reste avec un fard à paupières lavande et des brillants à lèvres rose nude et abricot.

Le retour de la gourmandise

Au-delà du mouvement de balancier habituel des tendances, cette appétence pour les teintes layette trouve son explication dans le domaine culinaire. «C’est le retour du gourmand, se réjouit-on au marketing de Bourjois. Depuis quelque temps déjà, la pâtisserie est élevée au rang d’art de vivre, comme le montre le succès de la Pâtisserie des Rêves ou celle de Sébastien Gaudard rue des Martyrs, à Paris. La gourmandise apparaît comme un rempart ludique à la crise, à l’image du phénomène cupcakes.» Bourjois a d’ailleurs choisi le cadre raffiné de Ladurée pour présenter son look Paris Sucré à la presse, alors même que le spécialiste du macaron vient de lancer au Japon sa propre ligne de maquillage, Les Merveilleuses. Inspirée par le style Directoire, celle-ci est dédiée aux teintes poudrées. Chez L’Oréal Paris, les noms des produits incitent aussi à la gourmandise : ombres à paupières Couleur Infaillible Sassy Chamallow ou Tender Caramel, gloss Glam Shine Nude Bonbon ou Strawberry Liquorice. Les textures rappellent les nappages au caramel, les glaçages au sucre ou encore le fondant des sorbets.

Mais comment porter ces harmonies régressives ? Bourjois recommande de privilégier une zone du visage : «Pour le look Paris Sucré, nous avons mis l’accent sur le regard avec un maquillage acidulé et nous avons opté en contrepartie pour des lèvres brillantes avec un gloss rosé et un teint nude légèrement blushé.» On peut aussi jouer le second degré, à l’instar de L’Oréal Paris qui suggère de porter les vernis à ongles rose et jade ensemble, en motif moucheté.

Facebook
Twitter