Instituts : esthetic Center multiplie les incentives

Il y a encore six ans, nous étions décriés par la profession, nous avions même du mal à recruter des esthéticiennes, déclare Didier Tournon, directeur de réseau groupe Esthetic Center. Depuis, nous avons changé de nom, passant d’Epil Center à Esthetic Center. Nous nous sommes également diversifiés dans les soins du corps et du visage, nous avons adhéré à la Cnep et à son réseau d’écoles en 2010.» Par ailleurs, pour réduire le turn-over, le franchiseur développe des incentives. La dernière opération a consisté à réaliser le meilleur chiffre d’affaires produits et prestations rapporté au chiffre d’affaires moyen du centre, pendant trois jours du mois de mai. Elle a permis à une quarantaine d’esthéticiennes de vivre une journée de rêve à Paris. Tous les mois, des challenges ventes sont mis en place, avec des chèques cadeaux à la clé. «Il faut valoriser les meilleures esthéticiennes. Certaines peuvent devenir de futures franchisées, reconnaît Didier Tournon. Un quart de nos franchisés actuels sont d’ex-esthéticiennes salariées.»

Facebook
Twitter