Portrait : inès de la Fressange, businesswoman de la beauté

À 53 ans, celle que l’on surnommait « le mannequin qui parle » opère un retour en force dans le paysage médiatique. La Parisienne « so chic » est le nouveau visage de L’Oréal Paris, pose pour les Galeries Lafayette, s’offre une chronique dans la nouvelle formule de Votre beauté et publie une véritable bible de l’élégance à la française. « Avec Inès, on revient à l’expérience, analyse Frank Hocquemiller, agent d’image chez VIP Consulting. Sa carrière est longue, près de trente-cinq ans, et sans embûche. Elle incarne l’image d’une belle réussite, qui rassure les marques comme les consommateurs. » Inès de la Fressange s’est forgé une réputation de femme d’affaires affirmée. Elle commence sa carrière en posant pour les plus grandes maisons et monte aussi sa griffe de mode et de produits dérivés, dont des parfums. On la prend vraiment au sérieux quand elle sauve de la faillite la maison Roger Vivier, dont elle deviendra PDG. En 2011, tout semble lui réussir. « Elle est très difficile sur le choix de ses dossiers, insiste Frank Hocquemiller. Elle profite de sa notoriété sans doute un peu tardivement, bien qu’elle ait toujours représenté un indicateur de tendances important et souvent suivi. »

Facebook
Twitter