Maquillage été : oser le color block

La tendance mode de l’été débarque au rayon maquillage. Les marques proposent les associations de couleurs les plus audacieuses, qui peuvent aussi être expérimentées en petites touches, selon l’humeur ou le moment de la journée.

Jil Sander, Gucci, Zara, la planète mode ne jure que par le color block cette saison. Ces aplats de couleurs vives, orange, vert, rose ou bleu électrique, passent des défilés à la rue en faisant un crochet par les rayons maquillage des parfumeries. Toutes les marques cherchent à convertir leurs clientes à ces teintes vitaminées, magnifiques sur les top models mais difficiles à assumer dans la vie courante. Avec quelques techniques de maquilleur, il est cependant possible d’être à la pointe de la tendance sans ressembler à Arlequin.

En écho à la collection printemps-été de Dior riche en motifs fleuris, broderies exotiques et plumes, le maquillage saisonnier de la marque de LVMH se nomme Electric tropics. Les ongles se parent de deux nouvelles teintes fluo, un rose Paradise et un orange Aloha, à recouvrir à loisir d’un top coat effet miroir. Les gloss Dior Addict nappent les lèvres d’une gelée pêche ou rose, composée de polymères qui apportent du volume et de l’hydratation. Pour les joues, la gamme Diorskin Nude Glow décline la bonne mine d’été en version poudre, fluide ou embellisseur, et dans des nuances claires, rosées ou dorées.

PROMESSE Des couleurs fluo pour éclairer un teint estival.

DISTRIBUTION Boutiques, parfumeries, GM. Depuis avril.

Chez Yves Saint Laurent, l’été se veut « surréaliste », avec une palette duo Jaune ardent/Bleu torride digne de Mondrian – une inspiration déjà revendiquée en son temps par le couturier. Si l’on peut oser la paupière en technicolor pour une soirée festive, rien n’empêche d’utiliser le bleu en liner au ras des cils ou le jaune au coin de l’oeil. Les ongles s’illuminent de turquoise et d’or, que l’on peut arborer plus volontiers sur un pied joliment pédicuré. La bouche reste un ton en dessous avec des baumes aux teintes de fruits d’été (papaye, pamplemousse, grenade, cerise…), parfumés à la mangue. On peut aussi jouer avec le reflet menthe givrée d’un gloss bleu.

PROMESSE L’évocation d’un été excentrique à Paris.

DISTRIBUTION Parf., grands magasins. À partir du 16 mai.

Leader incontesté des vernis à ongles en sélectif, Chanel ne faillit pas à sa réputation avec trois teintes inspirées par les beaux jours. Mimosa est un jaune éclatant rappelant la luminosité de la Côte d’Azur. Morning rose annonce l’éveil des sens caressés par la rosée du matin. Plus discret, Beige pétale évoque un chic intemporel. Les gloss pailletés déclinent des tons pêche, pivoine et corail très flatteurs avec une peau hâlée. Laquelle bénéficie de deux versions de la Poudre soleil 4 lumières, Bronze rosé ou Bronze corail.

PROMESSE Plus romantique que ses concurrents, Chanel se distingue par un jaune soleil pour les ongles.

DISTRIBUTION Boutiques, parf., GM. À partir du 6 mai.

De son côté, Givenchy n’a pas lésiné sur les pigments et promet un « Acid summer » symbolisé par la palette regard au damier multicolore. Bleu turquoise, vert anis, jaune or, orange corail, rose violacé, café frappé, blanc scintillant, les teintes sont intimidantes mais Nicolas Degennes, le directeur artistique, a voulu créer un maquillage de vacances, propice au jeu. « Le blanc et le doré peuvent apporter un spot de lumière en haut des épaules, à la naissance de la poitrine ou, pour plus de fun, sur un lobe d’oreille façon joaillerie », explique-t-il. Le boîtier est souligné de orange, code couleur de cette collection que l’on retrouve dans un vernis à ongles acidulé et un gloss pailleté.

PROMESSE Des éditions limitées couleur néon qui se prêtent à toutes les audaces pour illuminer les vacances.

DISTRIBUTION Sephora, GM parisiens. À partir du 9 mai.

Guerlain mixe tendances des défilés et références ethni-ques avec une collection d’été Terra Inca où figure en bonne place une palette fard à paupières 4 couleurs éblouissante. Bleu intense, orange vibrant, brun profond et un autre plus clair, le tout cerclé d’arabesques dorées, les teintes s’entrechoquent comme sur une toile de Frida Kahlo. On peut les jouer plus sobrement en dominante brune, rehaussée de touches bleues ou orange. Sur les lèvres, les Terracotta Gloss impriment leur brillance sirop en version fuchsia, corail ou rouge.

PROMESSE Une collection aux couleurs de l’Amérique du Sud, qui comprend également une poudre visage et corps, un khôl Kajal et des fards crème fini métal.

DISTRIBUTION Boutiques, parf., grands magasins. En mai.

Même la vénérable Estée Lauder se convertit à la mouvance avec une série très limitée, Pure color orange crush, fortement concentrée en pigments. Tom Pécheux, le directeur de création maquillage, a imaginé ce look lors du défilé Derek Lam d’octobre 2010. Décision a été prise de le produire pour le printemps suivant, afin de démontrer la capacité d’innovation de la marque. Timides s’abstenir, car cette couleur vive ne tolère pas les demi-teintes.

PROMESSE Une gamme courte et acidulée.

DISTRIBUTION GM parisiens. À partir du 16 mai.

Chez Yves Rocher, numéro un du maquillage en France en volume, la collection d’été se nomme Jardin des nymphes. Vert, orange, rose, bleu et doré se déclinent en vernis, blush, gloss, crayons regard, poudres trois soleils… La thématique inspire aussi une eau de toilette et un shampooing douche floral aquatique, tous deux composés par Philippe Romano (Drom).

PROMESSE Une palette qui sublime à la fois le visage et le corps. Un parfum d’été frais comme une brise marine.

DISTRIBUTION Boutiques, site internet et VPC. À partir du mois de mai

+5%

C’est la croissance en valeur du marché du maquillage dans les parfumeries sélectives en 2010, selon NPD.

Facebook
Twitter