Portrait : helen Willems

Helen Willems

Pour fêter les 100 ans de Nivea, rien ne pouvait égaler la présence d’une femme aux commandes de Beiersdorf France et Benelux. À 47 ans, cette Belge retrouve un pays qu’elle affectionne particulièrement.

Votre premier job dans la beauté ?

H. W. : C’était Beiersdorf. J’étais attirée par la marque Nivea… sans doute grâce à un souvenir d’enfance. J’ai spontanément écrit une lettre de candidature à la fin de mes études.

Comment êtes-vous parvenue à votre poste actuel ?

H. W. : Grâce à seize ans d’expérience en marketing, une très bonne connaissance de la marque Nivea, un vif succès de Beiersdorf en Belgique et mon passage en France en 2004-2005, en plus de la maîtrise de la langue et d’une réelle affinité avec le marché français.

Votre meilleur souvenir professionnel ?

H. W. : La construction de la marque Nivea Visage en Belgique, qui est devenue numéro un sur son marché.

Vos objectifs à court et moyen termes ?

H. W. : Conforter nos cinq positions de leader – visage, hydratants corps, soin des lèvres, protection solaire et marché hommes -, développer encore notre chiffre d’affaires sur des marchés à fort potentiel tels que l’homme ou les seniors et continuer à enrichir notre part de coeur auprès de nos consommateurs.

Si vous changiez de métier, que feriez-vous ?

H. W. : Une idée peut-être folle : je lancerais une clinique d’orchidées. Je suis très douée avec les plantes et surtout avec les orchidées. J’arrive même à les faire refleurir.

Quel parfum portez-vous ?

H. W. : Idylle de Guerlain.

Facebook
Twitter