Matière première : d’où vient le oud ?

La préparation du bois de oud, au Laos, avant fermentation et distillation.

Mystérieux et précieux, le oud ou bois de oud est une matière première recherchée par les créateurs de parfums en quête d’originalité et d’exotisme. Jo Malone lance Oud & Bergamot, Tom Ford propose un Oud Wood épicé et le public a découvert un Oud Royal dans la dernière collection d’Armani Privé. « C’est une note très particulière, extrêmement puissante, que l’on pourrait qualifier grossièrement de boisée-fumée, confie Jérôme Épinette, parfumeur chez Robertet. Mais elle présente de multiples facettes : un côté encens, vétiver, une facette fruitée-animale presque osmanthus ou encore cuirée-fumée comme un bouleau. » Le créateur sait de quoi il parle puisqu’il a composé Oud Immortel et Accord Oud pour Byredo. Les parfums de niche se sont particulièrement approprié cette matière noble, mais peu accessible à tout point de vue. « Le oud apporte un côté sombre, mystérieux et cuiré aux compositions », précise-t-il. Si la note est peu courante dans la parfumerie occidentale, elle est fort prisée au Moyen-Orient.

Un ingrédient précieux

« Son utilisation en parfumerie est à la fois un phénomène de mode et une façon d’atteindre ces marchés », estime Jérôme épinette. Récolté principalement en Asie, le oud est une résine noire issue d’un arbre, l’aquilaria, lorsqu’il est infecté par un champignon. Malgré une production peu glamour, cette matière première rare peut atteindre un prix faramineux : « Quelques dizaines de milliers d’euros le kilo », confirme le nez. Son prix et les difficultés à assurer un sourcing régulier expliquent l’utilisation quasi systématique de reconstitutions dans la création des jus. Pour les obtenir, « tout dépend de la façon dont le parfumeur perçoit le oud, explique Jérôme Épinette. Du bouleau, de l’osmanthus, du patchouli pour le côté « tabacé », de l’absolu de rose ou du santal pour l’aspect gras… Robertet dispose d’un papyrus aux accents fumés que j’ai associé au patchouli dans Oud Immortel ». à chaque créateur sa propre vision du oud.

Facebook
Twitter