+0,7% Petite forme pour le chiffre d’affaires du rayon hygiène-beauté (CAM au 30 janvier 2011). Après une année 2010 plutôt terne (+0,8%), la tendance ne semble pas vouloir s’inverser.

À +1,3% sur douze mois, les hypermarchés (3,513 Md€ de CA) font nettement mieux que le total marché, et surtout que les supermarchés, dont le chiffre d’affaires (1,949 Md€) est en recul à -0,3%.

La beauté fait grise mine, à -1,2% au CAM. Les crèmes soin visage (-3,3%) tirent la catégorie vers le bas alors que la toilette visage (-0,9%) va plutôt mieux. Les hypers limitent les dégâts en beauté (-0,6%) tandis que les supermarchés dévissent (-2,3%).

Idem sur les capillaires, à -1,6% sur douze mois, et toujours plombés par les mauvais résultats des coiffants (-7,1%) et surtout des colorations (-2,9%). Avec -1%, les hypermarchés sauvent la mise mais pas les supermarchés, à -2,6%.

Le bucco-dentaire demeure en tête du palmarès de la croissance avec +5,9% au CAM. À +2,5%, la toilette est toujours en hausse mais moins dynamique qu’auparavant. L’univers rasage est encore positif (+0,8%), tiré par les lames et rasoirs (+1,2%).

C’est sur le maquillage, à +3% sur douze mois, que la situation se montre paradoxale pour les hypers. Car malgré tous leurs investissements en merchandising, ils ne creusent pas l’écart, avec seulement +3,1% contre +3% pour les supermarchés. Dans le détail de la catégorie, les ongles (+8,5% au CAM) et le teint (+5,7%) attirent l’attention sur eux. Mais les yeux sont un peu tristes, à +0,9%, et les lèvres très pâles, à -4,9%.

La parfumerie est stable, à -0,1% sur douze mois, avec un meilleur score pour les hypers (+0,5%), ce qui indique que les mises en avant de coffrets pour les fêtes ont atteint leur objectif.

Facebook
Twitter