Communication : un mois de mars très inspiré

Les poids lourds du parfum continuent de miser sur le « name dropping » : actrices, réalisateurs, bande-son, tout est bon pour créer l’événement.

Les études qui prédisent la fin des égéries en sont pour leurs frais. La valse des contrats ne faiblit pas et, au mois de mars, ce ne sont pas moins de trois films spectaculaires qui vont débouler sur les petits écrans. Chez Dior, la dernière prise se nomme Kate Moss, « muse et amie » de John Galliano, le directeur de création couture. Le top anglais qui, à 37 ans, poursuit sa carrière exceptionnelle, apporte un supplément de glamour à la campagne des rouges à lèvres Dior Addict. Le film tourné par Jonas Akerlund, le réalisateur des clips de Madonna et Lady Gaga, la montre dans son propre rôle, en train de se préparer dans sa chambre d’hôtel, s’engouffrant dans une voiture de luxe sous les flashs des photographes, assistant au défilé prêt-à-porter Dior de l’automne dernier. Le tout sur la musique syncopée de Duran Duran. Après avoir contribué au succès du parfum Parisienne d’Yves Saint Laurent, Kate Moss confirme son pouvoir de fascination sur les marques et sur l’inconscient collectif.

Autre événement du début du mois dans la maison de l’avenue Montaigne, la nouvelle publicité Miss Dior Chérie, tournée par Sofia Coppola avec Natalie Portman. La réalisatrice de Somewhere et l’actrice de Black swan donnent une patine clairement cinématographique à la communication du parfum. De même que Keira Knightley et Joe Wright, à nouveau à l’affiche de Coco Mademoiselle de Chanel (qui fut incarné il y a quelques années par Kate Moss). La marque, habituée à associer un réalisateur et son actrice fétiche – Nicole Kidman et Baz Luhrmann, Audrey Tautou et Jean-Pierre Jeunet… -, redonne carte blanche au duo anglais quatre ans après leur premier opus. Ce film, qui sera diffusé en version longue de 3 minutes 20 sur TF1 et Canal+ le 23 mars, montre la jeune actrice toute de cuir vêtue, chevauchant une Ducati des années 70 pour rejoindre le studio d’un photographe. La musique est le standard This is a man’s world, interprété par la chanteuse soul Joss Stone.

Comme Dior Addict et Miss Dior Chérie, Coco Mademoiselle fait la part belle à une autre star internationale : Paris, filmée sous toutes ses coutures, toits, monuments, hôtels particuliers et intérieurs haussmanniens.

Facebook
Twitter