Superfruits : dOTÉS DE SUPERPOUVOIRS

Les extraits de fruits ? Pour être à la page, il faut désormais parler de superfruits. Les baies rouges et autres agrumes exotiques, particulièrement riches en nutriments, sont les stars des cosmétiques.

Tremblez, radicaux libres : les superfruits viennent à la rescousse des peaux agressées. Ils portent les noms d’açaï, acerola, goji, noni… mais aussi cassis ou myrtille, plus connus dans nos contrées. Pourquoi un tel engouement ?

Le terme décrit une catégorie de fruits bien particulière : « Ceux qui combinent une richesse nutritionnelle exceptionnelle, de très bonnes propriétés antioxydantes et une qualité gustative attrayante », expose Diane Lanfranchi, global products manager botanical de Symrise, qui a lancé une ligne Superfruit dans sa gamme d’ingrédients Actipone. S’il a été repris par une communauté d’experts en nutrition, le nom « superfruit » est d’abord une création des industriels. « Il est issu du marketing et ne correspond à aucune classification scientifique », explique Annie Daste, responsable de l’information technique chez Alban Muller International. Malgré tout, la simplicité de l’appellation a séduit le consommateur. Chez Crodarom, qui possède une gamme d’extraits de superfruits nommée Fruitliquid, on affirme que « le concept basé sur « ce qui est bon pour l’intérieur doit être bon pour l’extérieur » est un mantra suivi de près par le marché de la beauté ».

Quelles vertus ces aliments possèdent-ils pour être aussi convoités ? « Ils sont riches en composés phénoliques, détaille Annie Daste. Certains sont des pigments colorés qui ont une importante activité antioxydante. »

Flavonoïdes, anthocyanes, caroténoïdes, mais aussi vitamine E ou C, les nutriments des superfruits sont bien connus des fournisseurs d’ingrédients. La préférence va aujourd’hui à des fruits issus de pays lointains, synonymes d’exotisme, tels que les baies de goji provenant de Chine ou d’açaï du Brésil. Présents dans le maquillage, comme dans le fond de teint Healthy Mix Serum de Bourjois, ou dans des soins, avec la gamme Yuza Sorbet d’Erborian, ils sont presque plus connus que leurs cousins européens, « même s’ils ont la même teneur en antioxydants, ajoute Annie Daste. Simplement, ils peuvent avoir des propriétés différentes ».

En formulation, l’extraction de superfruit est maîtrisée. « Depuis près de trente ans, nous savons faire des extraits de cassis ou de myrtille, riches en anthocyanes », rappelle Annie Daste. La difficulté, selon elle, provient de « la coloration qui peut apparaître dans la formule puisqu’il s’agit de pigments naturels. Le travail de l’extracteur consiste donc à trouver la meilleure stabilité possible de la couleur ». Pour sa gamme Actipone Superfruit, Symrise met en avant la simplicité d’utilisation : « Ces extraits sont élaborés à partir du fruit réduit en poudre ou de son jus concentré, qui est ensuite solubilisé dans un mélange d’eau et de glycérine, développe Diane Lanfranchi. Leur forme liquide les rend faciles à formuler ».

Ces ingrédients miracle, dont la richesse en antioxydants est prouvée, séduisent à la fois les industriels et les consommateurs, mais peut-on réellement restituer leur pouvoir dans une formule topique ? Pour le Dr Marvin Edeas, président de la Société française des antioxydants, la réponse n’est pas simple : « Pour être efficaces, les antioxydants doivent être stables dans la formule, à l’image des polyphénols de raisin de Caudalie, qui font l’objet d’un brevet ». S’ils ne sont pas stables, ils perdent alors leurs propriétés et peuvent même produire l’effet inverse : « devenir oxydants », prévient le Dr Edeas.

Açaï

Issu d’un palmier poussant exclusivement en Amérique du Sud, ce fruit très complet est gorgé de polyphénols, de vitamine E et d’oligoéléments. Il a été popularisé par la présentatrice américaine Oprah Winfrey.

Acerola

La « cerise d’Amazonie » contient des antioxydants comme les flavonoïdes et les anthocyanes, ainsi que de la vitamine C. Elle serait dotée de propriétés anti-inflammatoires et astringentes.

Canneberge

Connue en médecine pour le traitement et la prévention des cystites grâce à ses vertus antibactériennes, la baie de canneberge est plus populaire sous son nom anglais, cranberry. Soumise au rude climat canadien, elle a appris à se défendre grâce à des polyphénols et de la vitamine C.

Goji

De plus en plus utilisée dans les produits de beauté, la baie de goji provient du nord de la Chine. Elle est censée être le secret de longévité du peuple tibétain. Renfermant des vitamines C et B, des minéraux et des polysaccharides, elle permettrait de réparer les dommages du stress oxydatif sur l’ADN des cellules.

Grenade

Déjà très populaire en cosmétique, elle est exploitée depuis des millénaires dans des préparations médicinales. Son jus contient des antioxydants et des polyphénols. Elle est également appréciée pour ses qualités hydratantes et adoucissantes.

Myrtille

Particulièrement riche en antho-cyanes, qui lui donnent sa couleur bleue, elle est aussi anti-inflammatoire et tonifiante. Elle contient en outre des vitamines et des minéraux. Ses propriétés anti-âge sont déjà très connues en Europe.

Facebook
Twitter