Le pari de Miek Vercouteren pour redresser Marionnaud est-il gagné ? Il est trop tôt pour le dire mais après plusieurs années de turbulences, le directeur général France de l’enseigne pointe des signes encourageants. “En 2010, nous avons servi 120 000 clients supplémentaires”, confie-t-il (p. 8). CosmétiqueMag a ouvert ses pages aux membres de l’équipe de direction du numéro deux de la parfumerie sélective, dont la santé influence celle du marché entier, pour évoquer ses grandes lignes stratégiques. Les principaux chantiers concernent le magasin, notamment son assortiment, resserré et plus accessible. Sur ce dernier point, Marionnaud entend maintenir la pression promotionnelle en la ciblant davantage grâce aux informations obtenues via sa carte de fidélité. Fort de sa nouvelle organisation, plus proche du terrain, et de son école de formation, le distributeur travaille aussi à mieux fédérer ses équipes (p. 10).

La reprise du marché pousse les acteurs à faire bouger les lignes. Côté marques, Coty se distingue par sa soif de rachats (p. 18). En grande distribution, le groupe L’Oréal entend capitaliser sur le potentiel de développement du maquillage (p. 24) tandis que Beiersdorf réfléchit à son désengagement dans cette catégorie (p. 27). En pharmacie, Parashop se repositionne sur la beauté et le bien-être. 2011 promet d’être riche en mouvements.

Rédactrice en chef

Facebook
Twitter