+1,3% L’évolution du chiffre d’affaires des grandes surfaces en hygiène-beauté demeure positive (en cumul annuel mobile arrêté au 10 octobre 2010) mais le tassement s’accentue par rapport aux deux périodes précédentes (+2,6% en août puis +1,8% en septembre).

À +2,7% sur douze mois, le maquillage continue de progresser mais voit sa croissance ralentir légèrement (+3% sur la période précédente). C’est toujours l’euphorie sur les ongles (+8,1%) tandis que le segment des lèvres retombe dans le négatif (-0,7%). Le teint affiche une mine superbe à +4,1% et les yeux pétillent à +2,4%.

La beauté, qui ne parvient pas à retrouver la forme, stagne à -0,5% au CAM. La situation des crèmes soin visage ne s’éclaircit guère avec -2% (-1,9% pour la toilette visage).

Les capillaires, qui avaient commencé à se redresser, subissent un nouvel à-coup avec -1,4% sur douze mois. Tous en évolution positive, les après-shampooings (+2,5%), les shampooings (+0,8%) et les laques (+3,1%) sont hors de cause. Ce sont les coiffants (-7,7%), les colorations (-3,7%) et, dans une moindre mesure, les lotions capillaires (-9,5%) qui continuent de plomber la catégorie.

Les marchés de l’hygiène restent au beau fixe même si, dans ce domaine également, la croissance se modère. Emmenée par les bains et douches à +4,9% au CAM, la toilette atteint +3,3% (contre +4,4% sur la dernière période).

La famille bucco-dentaire éblouit toujours avec +6,4% sur douze mois (+4,8% pour les dentifrices, +3,8% pour les brosses à dents, +51,3% pour les eaux dentaires et +4,2% pour les nettoyants et fixatifs). Le rasage enregistre +1,1% au CAM avec des lames et rasoirs à +1,2% et des dépilatoires à +2,2%.

Facebook
Twitter