Retour sur l’histoire d’un joli succès dans le monde du maquillage. Chez certaines marques, le nombre de vernis à ongles écoulés dépasse celui des tubes de rouges à lèvres. Dans plusieurs enseignes, le nail bar est devenu un service incontournable. Pourquoi cet engouement ? Parce qu’il s’agit là d’un plaisir accessible. Dans l’offre des marques sélectives, le vernis est l’un des produits les moins chers. Il représente donc le premier accès au luxe. En grande distribution, le prix est encore plus abordable, notamment grâce au développement des petites contenances. Les consommatrices n’ont donc pas de raisons d’y renoncer lors de leurs arbitrages budgétaires. Mais son faible coût n’est pas son seul atout. Considéré comme un accessoire de mode, le vernis indique tout de suite le degré de « branchitude » de la cliente aussi sûrement que la marque de son sac à main. Enfi n, l’explosion des « smart phones » constitue un vrai tremplin. La nouvelle gestuelle apportée par les iPhone et autres Blackberry place les mains au centre de l’attention, d’où l’envie des femmes de les embellir. Ce succès d’opportunité montre que l’évolution des modes de vie a un impact sur de nombreux marchés. Au secteur de la beauté de rester à l’affût pour capitaliser sur tous ces changements du quotidien.

Facebook
Twitter