Formation : mugler en tenue de soirée

Le Womanity Show a réuni près de 4 000 conseillères dans dix villes de France.

Pour la première fois, les parfums Thierry Mugler ont organisé des soirées de formation, Womanity Show, dans dix villes de France, de septembre à mi-octobre. « Jusqu’alors, nous avions des ateliers en journée, mais le concept de Womanity se prêtait davantage à des soirées », explique Isabelle Theme, directrice de la formation France de Clarins Fragrance Group. Surtout, elles ont permis de rencontrer un maximum de conseillères en un minimum de temps. « Le parfum a été livré dans les points de vente mi-août, nous devions donc former un grand nombre de conseillères avant mi-septembre, précise Jean-François Leprince, directeur général du groupe. Habituellement, les journées de formation, qui se déroulent dans vingt-cinq villes pendant quatre mois, recrutent environ 1 000 à 1 200 conseillères. Les onze soirées auront accueilli près de 4 000 d’entre elles », sans déroger au principe de formation réactive.

« Nous ne voulions pas que ces soirées soient seulement un bon moment entrecoupé d’un discours marque, ajoute Isabelle Theme. Il fallait faire participer les conseillères et les aider à mémoriser les mots clés du parfum. » C’est pourquoi un show de danse a été imaginé pour raconter l’histoire Womanity. Il était composé, entre autres, de trois tableaux de danse correspondant aux trois accords de la fragrance (sucré, salé, boisé).

Flash mob

En final, les conseillères étaient conviées à participer à une flash mob. Une application iPhone ainsi qu’un CD joint à l’invitation avaient été auparavant développés pour leur permettre de visionner la chorégraphie. À la fin de la soirée, un jeu-concours était remis aux invitées pour tester leurs connaissances. « Nous avons recruté des conseillères qui n’assistaient pas forcément à nos formations en journée », constate Isabelle Theme, qui n’envisage cependant pas de systématiser les soirées. Pour celles qui n’ont pu assister à l’événement, des sessions étaient organisées au siège, à Paris, pendant dix jours.

Facebook
Twitter