LUXE PACK 2010 : sous le signe de la reprise?

Les exposants seront au rendez-vous de cette nouvelle édition du salon monégasque, où l’innovation tiendra le premier rôle. Les affaires qui s’y concluront ou pas seront un bon indicateur de la santé du secteur.

Si, en 2009, certains fidèles avaient décliné l’invitation d’Idice, organisateur de Luxe Pack, en raison du ralentissement de l’activité et des économies nécessaires pour y faire face, la 23e édition du salon dédié à l’emballage de luxe s’annonce sous de meilleurs auspices. Acteur incontournable du packaging, Rexam fait ainsi son grand retour. Avec un stand plus petit mais plus accueillant puisque ses équipes pourront s’entretenir avec leurs clients sur une terrasse donnant sur la mer.

Une vision exhaustive du marché

Autre poids lourd, Jackel a préféré augmenter sa surface d’exposition, tout en bénéficiant d’un espace “très lumineux qui offre l’une des plus belles vues depuis le Forum Grimaldi”, argumente Sarah Romay, responsable de la communication.

Les PME ne sont pas en reste, Luxe Pack représentant pour elles “une excellente opportunité d’avoir une vision exhaustive du marché et de rencontrer les fabricants avec lesquels nous serons amenés à travailler”, confie Gilles Fachin, responsable marketing et innovation Pim Industrie.

Cette année, en plus de leur stand, les exposants auront la possibilité de présenter leurs innovations dans le cadre du Luxe Pack Forum Innovation. Cela consistera en séances de 15 à 20 minutes, qui se dérouleront durant tout le salon dans un espace dédié. Si plusieurs axes d’innovation se démarquent, ceux intégrant les contraintes de développement durable, thème d’actualité s’il en est, donneront lieu à un showroom spécifique, “Luxe Pack in Green”. En parallèle, le salon récompensera les solutions les plus éco-responsables en organisant, pour la première fois, les “Luxe Pack in Green Awards”. Toujours sur le thème de l’innovation, le Mouvement Infini, association de plusieurs fournisseurs sur un travail commun, présentera sur le stand de chaque partenaire – huit au total, dont quatre exposants – émoi, son nouveau projet d’éco-conception (lire p. 87).

La réglementation en question

Enfin, la réglementation sera à l’honneur du planning de conférences. Ainsi, Françoise Gérardi, présidente d’Elipso, qui rassemble les entreprises de l’emballage plastique et souple, animera une table ronde sur l’affichage environnemental. Cette mesure, proposée par le Grenelle de l’environnement, est au coeur de l’industrie de la beauté. Son application, initialement prévue au 1er janvier 2011, a été repoussée à mi-2011 (lire interview p. 82).

Forte de toutes ces initiatives, l’édition 2010 devrait rimer avec reprise. C’est en tout cas ce que les exposants entendent bien prouver lors du rendez-vous monégasque. “Aptar y participe depuis 20 ans. C’est le moment privilégié de l’année pour rencontrer les interlocuteurs décisionnaires du monde entier”, observe Bertrand Loisel, Europe market development manager d’Aptar beauty + home. Avis partagé par Cofatech, spécialiste des échantillons présent à Luxe Pack depuis la création de la société en 1993, qui y expose pour “son environnement favorable à la créativité et à l’innovation”, selon Martine Landy, en charge de la communication. C’est aussi l’occasion pour les exposants de prendre la température du business après deux années difficiles. “Cela permet de ressentir les choses, de voir comment le marché se structure et tire vers le haut. C’est une source d’évaluation et de motivation”, estime Mathieu Pivaudran, directeur général de Solev. “Nous invitons nos clients sur notre stand – ils sont souvent plus disponibles que sur les salons parisiens – et nous les recevons de manière privilégiée, renchérit Sophie Thiolas, directrice de la communication du groupe Maesa. C’est une bonne occasion de créer une vraie complicité, de mieux appréhender leurs besoins. Luxe Pack constitue vraiment une vitrine pour la profession.”

Facebook
Twitter