Un milliard d’euros, c’est ce que pèse le marché de la minceur (beauté, électro-beauté, cosméto-textiles, compléments alimentaires, édition de livres…) en 2010, selon une étude Xerfi. Le segment est encore plus vaste si l’on intègre les produits alimentaires allégés (au moins 1,5 milliard d’euros) et les prestations médicales, difficiles à évaluer en l’absence de statistiques

En savoir + : www.xerfi.fr

Facebook
Twitter