lA DISTRIBUTION S’ADAPTE

Besoin d’une pose de vernis rapide ou d’un conseil en soin du visage ? Une conseillère de beauté est à la disposition de la consommatrice dans le nouveau concept de Carrefour, Carrefour Planet, testé depuis la rentrée dans l’agglomération lyonnaise (lire p. 14). Envie d’une crème Nivea ou d’un shampooing Elsève ? La même consommatrice peut les acheter chez Carrefour mais aussi chez les hard-discounters Netto ou Dia (lire p. 18). À la recherche d’un prix barré chez Marionnaud ou Sephora ? Il suffi t de guetter les SMS promotionnels. Les promesses de chaque circuit de distribution le conseil et le service, l’assortiment ou le positionnement prix leur sont de moins en moins propres. En modifi ant leurs fondamentaux, les enseignes prennent acte du profond change ent des modes de consommation et s’adaptent à la mixité d’achat du consommateur car c’est bien le même qui arpente tous ces circuits et répond à l’une ou l’autre des propositions commerciales, au gré de ses contraintes budgétaires, de ses envies, de son temps disponible. Les résultats des panels à venir vont être passionnants pour observer qui recrute et sur quelle catégorie. La taille du gâteau étant la même, tout le monde se bat pour avaler la plus grosse part. Et l’appétit des uns et des autres est grand.

Facebook
Twitter