éditions limitées Noël : de l’or sous le sapin

Or Impérial de Guerlain, poudre sublimatrice visage et corps, vaporisateur 17 g (70 €). Huit autres références (de 29 à 131 €).

À l’instar de Dior, les stars de la parfumerie sortent le grand jeu pour les fêtes de fin d’année avec des éditions spéciales scintillantes.

Pour leur rendez-vous phare de l’année, les marques de cosmétique nous convient à un Noël en or. Un événement placé sous le signe de l’opulence et du rayonnement, synonymes de pied de nez à la morosité. À tout seigneur tout honneur, J’Adore de Dior (deuxième des ventes de féminins en décembre 2009) célèbre le métal précieux dans une édition L’Or digne de la haute parfumerie. Le flacon, au verre plus dense, est habillé d’un fil d’or posé à la main. Le parfum, en concentration essence, contient un absolu de rose de mai centifolia et de l’absolu jasmin grandiflorum, cultivés à Grasse. Le maquillage de Noël 2010 succombe lui aussi à la fièvre de l’or, associé au noir. L’accessoire principal en est une minaudière au motif pied-de-poule, disponible en harmonies or gris ou or rose. Les fards à paupières et les vernis déclinent toutes les nuances du métal. Du gloss Noir lamé naît la lumière sur les lèvres.

PROMESSE Une fragrance réinterprétée et un flacon tressé de fil d’or pour J’Adore. Un maquillage de tsarine avec un accessoire inspiré de la Belle Époque.

DISTRIBUTION Parf., grands mag., boutiques. Le 15 octobre.

Guerlain éblouit avec une poudre sublimatrice Or Impérial à vaporiser sur les cheveux, le décolleté ou les bras pour rehausser une tenue de fête. La poudre est contenue dans le flacon historique de l’Eau de Cologne Impériale, constellé d’abeilles. Les autres collectors de la saison s’ornent aussi de l’emblème ailé : un tube façon baguette magique contenant des dosettes de soins coup d’éclat, des Météorites en poudre et en perles, des ombres à paupières combinant violet mat et or irisé, un mascara Le 2 pour briller jusqu’au bout des cils, un Rouge G et deux KissKiss Strass plus ou moins intenses.

PROMESSE Un maquillage de déesse, qui rend aussi hommage au patrimoine de la Maison.

COMMUNICATION Visuel avec l’égérie Natalia Vodianova, maquillée comme une héroïne de “Goldfinger”.

DISTRIBUTION Parf., grands mag., boutiques. Le 1er novembre.

Chez Chanel, l’or est traité dans des reflets plus doux, fondus dans des harmonies de rose et de beige. On retrouve leurs nacres dans le blush Tweed Fuchsia, dans deux Rouges Coco et trois nouveaux brillants à lèvres. Les quatre Ombres regard jouent sur des teintes bronze et cuivre. La marque crée encore une fois l’événement côté ongles avec un vernis Pulsion rose gourmand. En parfum, le leader N°5 est proposé en vaporisateur 100 ml luxueux (89 €) et coffret de trois savons (40 €).

PROMESSE Des couleurs faussement sages pour pétiller sous les guirlandes. Un classique remis en avant pour N°5.

DISTRIBUTION Parf., grands mag., boutiques. Le 15 octobre.

“L’or est une couleur magique pour le reflet d’une femme”, disait Yves Saint Laurent. La griffe en parsème sa collection en touches subtiles : vernis à ongles or rose, poudre champagne rosé dans un écrin simili cuir, brillant à lèvres Golden gloss, pinceau Touche éclat rebaptisé Touche d’or. Pour les yeux, le mascara Volume effet faux cils pourpre et les fards à paupières gris argenté-prune doré apportent du contraste.

PROMESSE Un look métallisé et lumineux.

DISTRIBUTION Parf., grands magasins. Le 2 novembre

21%

Part du mois de décembre dans le CA annuel de la parfumerie sélective

(source NPD)

Facebook
Twitter