Distribution : biu Beauté Bio et Mademoiselle Bio Fusionnent

Une enseigne pure player qui étend son nom à un réseau de magasins en dur, c’est un scénario assez atypique dans la distribution. Il vient de se produire puisque Biu Beauté Bio (anciennement Naturalia Beauté Bio) a adopté l’enseigne Mademoiselle Bio du site internet éponyme. Violette Watine, initiatrice de celui-ci, est désormais associée à Emmanuel de la Baume, fondateur de Biu Beauté Bio qui devient actionnaire majoritaire de l’ensemble ainsi créé. Mariage de raison ? “Nous sentions bien qu’il nous manquait un site marchand pour élargir notre zone de chalandise”, explique Anne-Claire Lambusy, responsable marketing de Biu Beauté Bio. “Il nous fallait construire une vraie stratégie de marque pour poursuivre le développement de nos magasins en propre et pourquoi pas, un jour, en franchise”, ajoute Emmanuel de la Baume. Quant à Violette Watine, elle donne un nouvel élan à son site internet, créé en 2006, et à sa première boutique parisienne inaugurée en 2009 (place de l’école Militaire, dans le 7e arrondissement), qui restera davantage sur un positionnement de dénicheur de tendances. Pour le passage des neuf points de vente à la nouvelle enseigne, c’est celui de la rue des Archives (Paris 4e) qui a ouvert le bal.

L’agence Halley des Fontaines a imaginé une identité visuelle très rose, très fraîche et très végétale avec des photos d’iris, de lavande… Les cabines ont été revisitées dans le même esprit. En magasin, des services tels qu’un maquillage flash seront proposés aux clientes. Autre initiative : des panneaux nommés “Graine de réflexion” invitent les clients à se poser des questions sur la consommation responsable.

Par cette fusion, un acteur multicanal voit le jour dans le bio, avec un site internet dont l’objectif est d’atteindre le chiffre d’affaires de deux à trois magasins.

En savoir plus : www.mademoisellebio.com

www.halleydesfontaines.fr

UN NOUVEL ACTEUR MULTICANAL

1 site internet

9 points de vente (8 à Paris et 1 à Neuilly-sur-Seine) avec une ou deux cabines

Entre 500 et 700 K€ de chiffre d’affaires par magasin

Plus de 2 000 références de 80 marques dans les points de vente

Facebook
Twitter