Distribution : dans le collimateur

Bruno Lasserre, président de l’Autorité de la concurrence : «La distribution reste l’un de nos principaux champs d’intervention».

L’Autorité de la concurrence a ouvert trois enquêtes sur certaines pratiques de la grande distribution. La première concerne les contrats, de franchise par exemple, entre des commerçants indépendants et l’enseigne d’un groupe. “Il ne faudrait pas que la nature de ces relations soit abusive pour les indépendants, comme une durée de contrat trop longue, des clauses de rupture trop restrictives, etc.”, indique Bruno Lasserre, président de l’Autorité de la concurrence. La deuxième vise la gestion du foncier commercial par des distributeurs. “Certains se réservent des surfaces à seul but d’empêcher l’arrivée de concurrents”, dénonce-t-il. Ces enquêtes feront l’objet d’avis dès cet automne. Une troisième pratique est examinée de près : celle qui consiste à confier la gestion d’un linéaire à un fournisseur, souvent leader sur son secteur. “Il s’agit de voir quel est l’impact concurrentiel : les petits fournisseurs ne sont-ils pas évincés d’office par ces méthodes ? N’y a-t-il pas risque de collusion sur les prix ?”, s’interroge Bruno Lasserre. L’Autorité prévoit de multiplier ce type d’études sectorielles.

Facebook
Twitter