Parfum déclinaison : nina : le conte de fées continue

EdP vapo 30 ml (40 €), 50 ml (59,50 €) et 80 ml (72 €).

Depuis le lancement de Nina en 2006, réinterprétation du parfum Fille d’Ève de Nina Ricci datant de 1952, 11 millions de flacons à la pomme se sont vendus dans le monde. Soucieuse d’entretenir ce succès qui fait partir du top 10 des féminins en France, la marque du groupe Puig enrichit sa ligne d’une eau de parfum encore plus capiteuse, Nina L’Élixir. Recomposée par Olivier Cresp (Firmenich), elle reprend l’accord caïpirinha et pomme d’amour initial, soutenu par un jasmin sambac très présent. Le parfumeur a reconstitué une senteur de bonbon, grâce au benjoin et à la vanille, pour accentuer la sensation addictive et régressive de la fragrance. Le fond contient du cèdre en surdose, des muscs, de l’ambre et des traces de labdanum. P. C. C.

PROMESSE Pour les jeunes filles, ce floral fruité peut aussi séduire les mamans.

COMMUNICATION Aussi jolie qu’un mannequin, la chanteuse anglaise Florrie Arnold est l’égérie de la campagne de publicité. Elle chante la bande-son, une reprise du titre de Blondie « Sunday girl » (deux formats, 20 et 30 secondes, doubles et simples pages presse). Nina Ricci coproduit le clip tiré du film, réalisé par le spécialiste du genre, Nez (Lily Allen, Mika…). Un exemple intéressant de partenariat entre une marque et l’industrie musicale.

DISTRIBUTION Parfumeries, grands magasins. à partir du 16 août

Facebook
Twitter