En coulisses : les dessous de la couverture parfumée

Pour ce numéro spécial développement durable, CosmétiqueMag vous a réservé une surprise : une couverture parfumée sur le thème de la nature. Frottez-la pour en sentir les effluves, et découvrez les étapes de sa fabrication.

Le projet

Anne Merckling (photo), fondatrice de l’agence de conseil en développement de produits parfumés Parfums & Idées, a piloté la conception de la couverture de ce numéro. Elle a mis en contact les différents intervenants et a conçu le brief remis aux parfumeurs : “Il fallait une fragrance qui évoque le thème du développement durable tout en répondant au cahier des charges de l’encapsulation”, explique Anne Merckling. Après avoir fait sentir plusieurs essais aux équipes de CosmétiqueMag, elle a remis la création élue, Sur l’Eau (Mane), à Euracli pour des essais d’encapsulation.

L’encapsulation

Euracli, spécialiste de la micro-encapsulation, a employé une techni-que exclusive, l’EuraScent, sur la couverture de CosmétiqueMag. Ce procédé consiste à emprisonner un parfum dans des capsules. Ces dernières se brisent lorsqu’on les frotte, libérant ainsi la fragrance.

Le parfum

La fragrance choisie pour illustrer ce numéro est un floral vert aquatique composé par Serge Majoullier (photo), parfumeur chez Mane. “L’idée de départ était une eau douce mêlée à des notes fraîches rappelant la sève des plantes aquatiques”, raconte ce dernier. Les notes de feuilles froissées sont apportées en tête par le cresson et le thym, tandis que la Mugane, spécialité de Mane, offre un côté muguet ozonique. Le bouquet du coeur (cyclamen, jasmin et nénuphar) procure une facette florale, pas trop typée pour autant. La compo-sition s’achève sur un fond de genêts et de muscs.

L’impression

Euracli a transmis la substance parfumée encapsulée à l’imprimeur de CosmétiqueMag, Jouve. Cette substance a été mélangée à un vernis acrylique déposé sur la couverture lors de la dernière étape de l’impression.

En chiffres

21 kg de vernis parfumé ont été appliqués sur les exemplaires du numéro de juillet-août de CosmétiqueMag, soit une surface de 2 130 m2 de papier.

Facebook
Twitter