Portrait : arnaud Vigneron

Il est, depuis fin mars, directeur du category management de Nocibé, dans le cadre de sa réorganisation de la direction de l’offre et du marketing.

Votre premier job dans la beauté ?

Arnaud Vigneron : Chez AS Watson comme chargé de mission marketing international pour la structure Luxury division Europe, à Paris. Avec Thibault Ponroy, nous avons travaillé sur le sourcing et la construction d’une offre différenciante pour les business units Marionnaud, Ici Paris XL et The Perfume Shop.

Comment êtes-vous arrivé à votre poste actuel ?

A. V. : Mes diverses expériences m’ont permis d’acquérir des compétences en management, mais aussi en gestion commerciale et opérationnelle en retail. La direction d’un centre de profit permet de gérer une PME à tous les niveaux : humain, produit, commercial et financier, logistique, relation client.

Votre meilleur souvenir professionnel ?

A. V. : Le développement de marques exclusives, comme la ligne de parfums Ego Facto ou le Light 590 de Talika, et l’accompagnement de griffes émergentes (Qiriness, Polaar, Le Couvent des Minimes et HC).

Vos objectifs à court et moyen termes ?

A. V. : L’objectif majeur sera de mettre en place la structure du category management au sein de Nocibé et d’optimiser avec les équipes l’assortiment produit pour répondre à tous les besoins consommateurs identifiés.

Si vous changiez de métier, que feriez-vous ?

A. V. : Entrepreneur dans la restauration. La gastronomie et la beauté sont des univers proches en termes d’hédonisme.

Quel parfum portez-vous ?

A. V. : Me, Myself and I d’Ego Facto et Infusion d’Homme de Prada.

Facebook
Twitter