« L’experience center a augmenté notre chiffre en Grande-Bretagne »


Jörg Höche,

directeur général d’Amway* France

Comptez-vous ouvrir un experience center en France ?

J. H. : Nous attendons d’avoir plus de recul avant d’envisager la duplication du centre. Ouvert il y a un an, il a fait progresser le chiffre d’affaires d’Amway en Grande-Bretagne, où il représente 15% des ventes.

Est-ce un lieu rentable ?

J. H. : La rentabilité n’est pas le seul critère. L’image et la visibilité aussi sont importantes, surtout pour une marque de vente à domicile. Le centre de Londres nous a vraiment permis de recruter.

Quels sont vos projets sur le marché français ?

J. H. : Nous voulons accroître notre présence, notamment en province. La majorité de nos 5 000 distributeurs sont à Paris ou en région parisienne. Nous comptons en recruter un millier cette année. Par ailleurs, nous mettrons en place des « business developers », comme au Royaume-Uni, pour aider ces distributeurs sur le terrain. Ce ne sont pas des recruteurs mais des formateurs. L’objectif est d’augmenter de 10% (+3% en 2009) le chiffre d’affaires France, que je ne peux vous communiquer. Amway réalise un CA de 1,4 milliard d’euros dans 27 pays européens, sur un total monde de 6,23 milliards d’euros (plus de 60% en Asie). Nous misons aussi sur notre nouvelle gamme de soins BeautyCycle, plus accessible (produits à moins de 21 euros). À terme, elle devrait réaliser 15 à 20% de l’activité d’Amway. Aujourd’hui, les compléments alimentaires Nutrilite contribuent pour 40% au CA, les soins et maquillage Artistry pour 28%. Le reste vient des produits pour la maison et des soins corporels, des shampooings.

* Groupe américain spécialisé dans la vente directe (produits de beauté et produits pour la maison, compléments alimentaires) depuis 1959.

Facebook
Twitter