la multiplicité de la beauté

La fin de la beauté unique ? Les représentations tendent à se diversifi er ces derniers temps. Les visages retouchés des actrices s’imposent. Dans la presse, les sujets sur les prouesses de la médecine esthétique se multiplient et pas seulement dans les journaux féminins. Le magazine Le Point ou le quotidien Libération raffolent de ce thème, laissant supposer qu’il est vendeur. Cette volonté de rester jeune à tout prix traduit un phénomène nouveau, l’appropriation des valeurs de la jeunesse par les baby-boomers. Dans cette course folle contre les signes du temps, la retouche d’image donne aussi à voir aux femmes des modèles irréalistes. Parallèlement, on assiste à une mise en valeur du naturel, du visage sans fard, du corps différent des canons de la minceur. Peut-être faut-il y voir l’occasion pour les enfants des baby-boomers de reprendre la main sur leur jeunesse. Toujours est-il que l’hebdomadaire Elle a fait deux couvertures en avril dans ce sens. La première avec le mannequin Tara Lynn, choisie pour son joli minois et surtout pour sa taille 44, et la seconde avec le symbole de la beauté des années 80, Claudia Schiffer, presque 40 ans aujourd’hui, sans maquillage et sans retouche. Ces tendances contradictoires cohabitent et nourrissent une multitude de visions de la beauté, qui sont autant de pistes pour les marques et les enseignes. Positionnement, communication il y a de la place pour des offres très différenciées.

Facebook
Twitter