Marque : rimmel étend sa distribution

Pour le lancement du mascara 1.2.3. Looks, Rimmel engage un plan de communication, en télé notamment, sans précédent.

Elle a la bouche de son père, les yeux de sa mère et de l’énergie à revendre. Georgia May Jagger, fille de Mick Jagger et Jerry Hall, est la nouvelle égérie Rimmel, aux côtés de Kate Moss, Sophie Ellis-Bextor, Lily Cole et Coco Rocha. En avril, elle est l’incarnation télévisée du mascara 1.2.3. Looks, un petit flacon bleu et rose qui délivre trois quantités différentes de produit, selon l’intensité du regard souhaitée – une technologie déjà expérimentée par Avon en 2009. Si l’innovation fait l’objet d’un plan de communication sans précédent pour Rimmel, c’est aussi que la marque du groupe Coty, jusqu’ici uniquement présente en France chez Monoprix, est désormais référencée par Auchan. Numéro 1 au Royaume-Uni, numéro 2 en Europe en volume, la marque made in London entend remuer un rayon dominé par les Françaises L’Oréal Paris, Gemey-Maybelline, Bourjois. « Le marché français est très monopolistique, rappelle Sabine Quetand, chef de produit maquillage de Coty Beauty France. La distribution peut avoir envie d’un schéma plus européen. » Rimmel, qui vient de fêter ses 175 ans, ne ménage pas ses effets chez Auchan : PLV, couverture du tract beauté, blisters conçus avec l’agence Crépuscule. Mais elle tient à garder une relation privilégiée avec Monoprix, qui la soutient depuis 2005, en lui réservant la primeur de son nouveau rouge à lèvres, Color Show Off. Grâce à tous ces investissements, elle vise 10% de part de marché volume dans les points de vente détenteurs d’ici un an, contre 4,5% en 2009, où la concurrence était rude (Studio Secrets de L’Oréal Paris, Chantal Thomass pour Nivea, Une de Bourjois).

Facebook
Twitter